Le salut par la foi – Léopold Guyot

Le salut par la foi  Par Léopold Guyot

Le salut par la foi

Par Léopold Guyot

Le titre exact de cette étude devrait être :
Le salut par la Croix de Christ, au moyen de la foi.
1Co 1.8 ” Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. ”
Col 2.13-15  ” Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.”
Eph 2.8-9 ” Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. ”
” Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie .”
Tite 3.4-7 ” Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle.”
A eux seul, ces passages  suffisent à nous persuader de la valeur du sacrifice de Christ et de la gratuité du salut que Dieu accorde à quiconque croit en Jésus-Christ.
La seule chose qui a de la valeur pour être sauvé, c’est la croix du Seigneur Jésus-Christ et le seul moyen pour recevoir le salut c’est la foi :

Parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi  1Pi 1.9
Cependant, de nombreuses personnes se demandent en quoi consiste ce salut, comment le recevoir et enfin s’il est possible de le perdre.
C’est pour répondre à ces questions que je vais m’efforcer, comme d’habitude de rechercher dans les Écritures, ce qu’il en est.
Le  Salut
Dans le vocabulaire évangélique il est question “du salut de l’âme” en général, mais qu’en est-il réellement, qu’entendons nous par cette expression ?
Nous savons par les Écritures que le salut concerne l’être tout entier, l’esprit, l’âme et aussi le corps. Il est fait mention de “la rédemption de notre corps” (Rom 8.23). Donc notre corps participe aussi au salut.
Le mot “salut” dans la Bible recouvre toutes les interventions de Dieu en faveur de ceux qui ont besoin d’être secourus. Il désigne à la fois l’auteur du salut et le salut lui-même.
Luc 3.6 “Et toute chair verra le salut de Dieu.”
Avant d’être une oeuvre accomplie par Jésus-Christ, le salut est d’abord une personne : Jésus lui-même
Luc 2.25-32   ” Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit-Saint était sur lui.
Il avait été divinement averti par le Saint-Esprit qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur.
Il vint au temple, poussé par l’Esprit. Et, comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qu’ordonnait la loi, il le reçut dans ses bras, bénit Dieu, et dit:
Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur S’en aller en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu ton salut, Salut que tu as préparé devant tous les peuples, Lumière pour éclairer les nations, Et gloire d’Israël, ton peuple. ”
Dans ces paroles de Siméon, il est clair qu’il s’agit de l’auteur du salut, Jésus.
C’est ainsi que le dernier des prophètes de l’Ancienne Alliance, Jean Baptiste l’a présenté à Israël : 
Luc 3.1-6  ” La quinzième année du règne de Tibère César, -lorsque Ponce Pilate était gouverneur de la Judée, Hérode tétrarque de la Galilée, son frère Philippe tétrarque de l’Iturée et du territoire de la Trachonite, Lysanias tétrarque de l’Abilène, et du temps des souverains sacrificateurs Anne et Caïphe, -la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert.
Et il alla dans tout le pays des environs du Jourdain, prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés, selon ce qui est écrit dans le livre des paroles d’Esaïe, le prophète: C’est la voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers.
Toute vallée sera comblée, Toute montagne et toute colline seront abaissées; Ce qui est tortueux sera redressé, Et les chemins raboteux seront aplanis. ”
Et toute chair verra le salut de Dieu.”
Jésus est le salut de Dieu, dans le sens que c’est en lui que toute l’œuvre de rédemption qui nous sauve est accomplie et qu’il n’y a de salut en aucun autre :
Act 4.12 ” Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.”
Lorsque nous parlons du salut, nous comprenons l’Auteur de ce salut, Celui qui nous sauve, Christ et l’œuvre de notre salut, la croix de Christ.
Le salut, la personne même du Sauveur, comme dans l’œuvre qu’il a pleinement accomplie à la croix, recouvre tout ce dont Dieu nous sauve, par Jésus-Christ.
– De nos péchés, par son sang. 
Apo 1.5 ” Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, et le prince des rois de la terre…qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang ”
– de nos maladies, nos infirmités, par ses meurtrissures (Esa 53.5).
Mat 8.17 ” Afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par  le prophète : Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies. ”
– De toutes nos détresses.
Esa 63.9 ” Dans toutes leurs détresses ils n’ont pas été sans secours, Et l’ange qui est devant sa face les a sauvés; Il les a lui-même rachetés, dans son amour et sa miséricorde, Et constamment il les a soutenus et portés, aux anciens jours. ”
– De nos ennemis, le diable et les démons. 
Luc 1.74 ” De nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, De le servir sans crainte. ”
Col 1.13 ” qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, ”
-Du châtiment éternel. 
” Car il est de la justice de Dieu de rendre l’affliction à ceux qui vous affligent, et de vous donner, à vous qui êtes affligés, du repos avec nous, lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance, au milieu d’une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de notre Seigneur Jésus.
Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force, lorsqu’il viendra pour être, en ce jour-là, glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru, car notre témoignage auprès de vous a été cru.” 2Th 1.6-9
Le principal mot hébreu utilisé dans l’AT pour “salut” a le sens premier de “mettre au large” (Psa 18.36).
Il peut se rapporter à la délivrance d’une maladie (Esa 38.20), du malheur (Jer 30.7) ou des ennemis (Psa 44.7)
Ce salut comporte d’ailleurs toutes les délivrances, aussi bien terrestres que spirituelles.
” L’Éternel sauve de la détresse et des pièges des méchants ” (Psa 37.40; 59.3) il sauve en accordant le pardon des péchés, l’exaucement de la prière, la joie et la paix (Psa 79.9; 51.13; 60.7; 18.28; 34.7, 19).
Jésus a sauvé, Zachée de ses péchés, Marie de Magdala des démons qui la tourmentaient, la femme atteinte d’une perte de sang de sa maladie, Pierre de la noyade, Lazare de la mort, etc.
Nous pouvons affirmer que l’élément principal du salut c’est la réconciliation de l’être humain pécheur, avec Dieu, par le pardon de ses péchés.
C’est la raison essentielle du sacrifice du Seigneur Jésus-Christ à la croix, de sa résurrection et de son intercession pour nous auprès du Père.
Nous pouvons donc dire avec certitude que nous sommes sauvés par le sacrifice du Seigneur Jésus-Christ, par sa vie offerte en sacrifice sur la croix, par son sang répandu.
Le salut c’est la réponse de Dieu au besoin fondamental de l’être humain et cela par amour pour les perdus.

” Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.” Rom 5.8
” Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.”

Le salut peut se comprendre par les deux réalités suivantes :
Le besoin d’être sauvé, car le salaire du péché c’est la mort, et que le péché nous sépare de Dieu qui est la source de la vie
La nécessité d’une vie nouvelle par le don gratuit de Dieu qui est la vie éternelle que nous recevons lorsque nous sommes réconciliés  avec Dieu et que  nous avons un libre accès auprès de Lui qui est la source de  la vie.
Être perdu c’est être séparé de Dieu et  être sauvé, c’est être  réconcilié avec Lui et rétabli dans sa communion.
L’œuvre du salut a été accomplie à la croix par le Seigneur Jésus-Christ et le moyen d’y accéder c’est la foi.
Si bien que nous pouvons dire que nous sommes sauvés par la croix de Christ, par le moyen de la foi.
Le salut comporte deux phases :
le salut présent, reçu dès le moment où nous croyons en Jésus, dans tous les domaines que j’ai cité ci-dessus
le salut à venir, c’est à dire son accomplissement définitif et irréversible, lors de la résurrection de ceux qui appartiennent au Seigneur Jésus-Christ.
” Nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. Car c’est en espérance que nous sommes sauvés.” Rom 8.23-24
Nous sommes sauvés dès à présent lorsque par la foi en Christ, nous sortons du royaume de Satan pour entrer dans le royaume de Dieu, lorsque nous passons des ténèbres à la lumière de Dieu, lorsque nous passons de la mort à la vie.
Act 26.18 ” afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés.”
” Notre salut sera pleinement révélé lors du retour du Seigneur Jésus-Christ, quand nos corps ressusciteront.
Nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement.
Et ce n’est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. “Rom 8.22-23
” Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! ” 1Pi 1.3-5
L’œuvre de notre salut 
Elle a été parfaitement accomplie dans les souffrances et la mort de Christ à la Croix et confirmée et proclamée par sa résurrection.
Cette œuvre comprend  notre  rédemption, l’expiation de nos péchés et notre  justification, le don de la vie éternelle.
Notre rédemption. 
” En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce. ” Eph 1.7
– L’expiation de nos péchés. 
” Dieu, par amour pour nous, a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.” 1Jn 4.10
” C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire,” Rom 3.25
– Notre justification
“Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. ” Rom 3.23-24
– Le don de la vie éternelle 
” Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. ” 1Jn 5.13
Nous avons bien compris, que le Seigneur Jésus-Christ,  annoncé par les prophètes de l’ancien Testament, nous est présenté dans le N.T comme l’unique Sauveur.

” L’ange dit à Joseph: Tu lui donneras le nom de Jésus (Yahvé sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.”
Zacharie bénit le Seigneur de ce qu’il “a suscité un puissant Sauveur”.
” Il n’y a de salut en aucun autre ” Act 4.12
Jésus est le Prince de notre salut Heb 2.10
l’auteur d’un salut éternel. Heb.5.9
Dieu a envoyé son Fils comme Sauveur du monde non pas pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.” 1Jn 4.14 – Jean 3.17; 12.47
” Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. Il est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais les sauver. ” Luc 19.10 ; 9.56
Heureux ceux qui peuvent s’écrier: “Nous savons qu’il est le Sauveur du monde!” (4.42). –
L’Evangile est la parole de salut prêchée en tous lieux Act 13.26; 16.17; 28.28; Eph 1.13
” il est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit.” Rom 1.16
La grâce de Dieu est la source du salut Tite 2.11 qui est en Jésus-Christ. 2Ti 2.10
Dieu nous appelle à l’acquisition du salut. 1Th 5.9; 2Th 2.13
” C’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut ” Rom 10.10 ”
nous devons travailler à notre salut avec crainte et tremblement.” Phi 2.12
Nous sommes gardés par la foi pour le salut; nous obtiendrons ainsi le salut de nos âmes 1Pi 1.5-9
Maintenant, nous attendons comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ (Phi 3.20)  ” A Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soit gloire!.” Jude 25
Conscients de la vérité proclamée par la Parole de Dieu, concernant notre Sauveur et le salut qu’il a accompli pour nous, nous devons venir à lui pour être sauvé.
Notre part, c’est de recevoir, d’accepter le salut de Dieu et le moyen c’est la foi en Christ.
” Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.” Jean 1.12
Le danger c’est de le négliger, de ne lui accorder aucune valeur. 
” Comment échapperions-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu, Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté. ” Heb 2.3
Comme nous l’avons vu, le salut est parfaitement accompli par Jésus; il n’y rien à y ajouter, aucun sacrifice, aucune souffrance.
” Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.” Act 4.12
C’est pour cela que le salut que Dieu nous donne est entièrement gratuit pour nous.
Rom 3.23-24 ” Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. “

Eph 2.8 ” Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. “
Il est très clair, selon ce que Dieu dit, que le don gratuit de notre salut se reçoit par la foi. Elle est le moyen choisi par le Seigneur lui-même pour recevoir ses dons, que ce soit :
– La guérison de nos maladies :
Act 3.16 ” C’est par la foi en son nom que son nom a raffermi celui que vous voyez et connaissez; c’est la foi en lui qui a donné à cet homme cette entière guérison, en présence de vous tous. ”
– Le pardon de nos péchés.
Act 15.9 ” il n’a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs cœurs par la foi. ”
Act 10.43″  Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.”
– Le baptême du Saint-Esprit
Actes 2:38 Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.
– L’exaucement de nos prières.
Matthieu 21:22 Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez.
Jacques 1:6 Mais qu’il la demande avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre.
– L’accomplissement de toutes les promesses de Dieu.
2 Corinthiens 1:20 car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c’est en lui qu’est le oui; c’est pourquoi encore l’Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu.
Peut-on perdre le salut ?
L’expression “perdre son salut” ne paraît pas dans les Écritures, elle est comme beaucoup d’autres paroles, le produit des extensions que certains font avec les Écritures.
Par contre les expressions “se perdre” ou “perdre son âme” sont bien présentes dans la Parole de Dieu.
Pour demeurer dans le salut de Dieu, il faut demeurer dans la foi 

Le salut étant reçu par la foi, c’est aussi en persévérant dans la foi, que nous pouvons demeurer dans ce salut.
Hébreux 4:14 Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons.
Si nous nous détournons de la foi, il n’y a plus d’autres moyens de salut. Nous pouvons bien le comprendre par ce qui est écrit : 
1 Timothée 1:19 en gardant la foi et une bonne conscience. Cette conscience, quelques-uns l’ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi.
2 Pierre 1:9 Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés.
Hébreux 10.35/39 N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération.
Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis.
Encore un peu, un peu de temps: celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas.
Et mon juste vivra par la foi; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.
Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.

Ce dernier texte n’a pas besoin de beaucoup d’explications : ceux qui se retirent de la foi se perdent, mais ceux qui persévèrent dans la foi sauvent leur âme.
Hébreux 6.11/12 Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu’à la fin une pleine espérance, en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses.
Léopold Guyot

Que Dieu vous bénisse

 

Laisser un commentaire

Résoudre : *
9 − 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.