Jour : 26 décembre 2014

Isarel dans les prophéties finales – André Boulagnon

travel-jordan-israel-103574

Israel 

dans les prophéties finales

Pasteur André Boulagnon

Eglise Paris Metropole

Une prédication sur Israel dans les prophéties finales.

Nous observons tous les jours que la prophétie devient histoire.

Israël n’est pas un hasard mais son existence démontre la puissance

et la fidélité de Dieu. Dieu a reformé un corps avec des os blanchis…

 il ne lui manque que l’Esprit pour être la véritable armée de Dieu.

Au temps du retour du Messie, tout s’accomplira.

Que Dieu vous bénisse

 

La voie de la joie – pouvoir de changer

 dove-bible2

La voie de la joie

Par Pouvoir de changer

Parfois, Dieu nous semble si lointain

Nous entendons d’autres parler de leur relation profonde avec lui, mais sans trop comprendre pourquoi le Dieu qui est si présent pour eux ne l’est pas pour nous.Serait-ce parce que personne n’a pris le temps de nous expliquer comment Jésus, son Fils, rend la réconciliation avec Dieu possible?
Dans cet article, vous trouverez une brève explication de ce que Jésus a fait pour nous. Nous vous invitons chaleureusement à la lire pour découvrir pour vous-même pourquoi Jésus est le seul chemin qu’il nous faut pour établir une relation authentique et éternelle avec le Père parfait.

Dieu nous aime.

“Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.” (Jean 3,16)

(Jésus priant le Père): “Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.” (Jean 17, 3)

Pourquoi tant de gens ne connaissent-ils pas cette vie d’abondance, cette relation avec Dieu?

* “Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.” (Romains 3, 23)

Dieu nous a créés pour vivre en relation intime avec lui. 

Mais nous avons refusé de dépendre de lui.

Cette volonté rebelle, cette attitude d’indifférence ou de refus à l’égard de Dieu,

sont ce que la Bible appelle péché.

Nous sommes séparés de Dieu.

“Car le salaire du péché, c’est la mort.” (Romains 6, 23)

Dieu est saint et l’être humain pécheur. Un grand abîme les sépare. L’être humain tente de rejoindre Dieu de diverses façons: bonnes œuvres, bonne morale, philosophie et pratiques religieuses. Cependant, toutes ces tentatives sont vouées à l’échec car elles ne s’attaquent pas au problème fondamental de l’être humain: son péché.

* Il est mort à notre place.

“Lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.” (Romains 5,8)

Il est ressuscité et vivant aujourd’hui. “Je vous ai enseigné avant tout, comme

* je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; il a été enseveli, et il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures; et il est apparu à Pierre, puis aux douze apôtres.

Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois,dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts.” (1 Corinthiens 15, 3-6)

Il est le seul chemin qui mène à Dieu. Jésus lui répondit: ” Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.” (Jean 14, 6)

Dieu a franchi l’abîme qui nous sépare de Lui en envoyant son Fils, Jésus-Christ, mourir sur la croix à notre place. Il a payé en entier la peine de nos péchés.

Mais il ne suffit pas de connaître ces trois vérités…

* Nous devons recevoir Jésus-Christ. “Mais à tous ceux qui l’ont recue, à ceus qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu.” (Jean 1, 12)

Nous recevons Jésus-Christ par la foi. “Car c’est par la grâce de Dieu que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie.” (Éphésiens 2,8,9)

En recevant Christ, nous naissons de nouveau. “Jésus répondit: En vérité, en vérité je te le dis, si un homme ne nait de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.” (voir Jean 3, 1-8).

 

Jésus nous invite à le recevoir. “Voici, je me tiens à la porte et je frappe.Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.” (Apocalypse 3, 20)

Recevoir Christ signifie nous détourner du péché pour nous tourner vers Dieu (nous repentir) et croire que Christ viendra en nous, nous pardonnera tous nos péchés et fera de nous la personne qu’il désire que nous soyons. Il ne suffit pas de croire que Jésus-Christ est le Fils de Dieu et qu’il est mort sur la croix pour nos péchés ou de passer par une expérience émotive. Nous recevons Christ par un acte de foi.

Ces deux cercles illustrent deux façons de vivre:



Une vie dirigée par soi

Le moi est au centre le la vie

*Christ est en dehors de la vie

* Cette personne vit sans relation personnelle avec Jésus-Christ. Sa vie est souvent en désordre car son (MOI) limité la dirige. Elle n’a pas d’espérance. Voir Ephésiens 2, 12

Une vie dirigée par Christ

* Christ est au centre de la vie

Le moi se soumet au Christ

Cette personne vit en relation étroite avec Jésus-Christ. Celui-ci harmonise les différents aspects de sa vie, ce qui l’amène à s’épanouir.

Quel cercle illustre le mieux votre vie?

Voulez-vous vous donner à Jésus-Christ pour vivre en relation étroite avec Lui?

Vous pouvez recevoir Christ dès maintenant par la foi, par la prière.

(Prier, c’est tout simplement parler avec Dieu.)

Dieu vous connaît. Ce qui importe pour Lui, ce ne sont pas vos paroles; c’est l’attitude de votre cœur.

 
 Voici une prière que nous vous suggérons:

Seigneur Jésus, je veux vivre en relation étroite avec toi. Merci d’être mort sur la croix pour moi. Je t’ouvre la porte de ma vie et je te reçois comme mon Sauveur et Seigneur. Merci de me pardonner mes péchés et de me donner la vie éternelle. Je place ma vie entre tes mains. Fais de moi la personne que tu désires que je sois. Amen
Cette prière exprime-t-elle le désir sincère de votre cœur?
Si oui, priez-la dès maintenant et, selon sa promesse, Jésus-Christ viendra habiter en vous par Son Esprit.Dieu m’aime-t-il?

Un dialogue sur Dieu et l’amour
Comment expérimenter son amour?  Écrire à un mentor
Que Dieu vous bénisse
 

Le réveil n’est pas un feu de camp – Franck Lefillatre

8530af5200ca104e4b3933ce411c3077

Le réveil n’est pas

un feu de camp

Pasteur Franck Lefillatre

Eglise Paris Metropole

Souvent à la fin des colonies sont organisés des feux de camp. Ils sont agréables pour se chauffer. Ils procurent gaieté, joie, décontraction, bien-être intérieur… mais aussi une certaine effervescence voire excitation à cause de la chaleur .

Beaucoup d’aspirations contemporaines concernant le réveil ressemblent de plus en plus à celles de ces gamins attroupés autour d’un feu de camp: « chauffons-nous, réjouissons-nous, éclairons-nous, excitons-nous »…

Cependant ce qui est bon pour une colonie l’est-il pour l’église ? Dieu n’a-t-il pas autre chose à coeur quand il est dit qu’il veut faire de ses serviteurs des flammes de feu?

Que Dieu vous bénisse

 

Jésus a payé à notre place- Joel Gallice



Jésus a payé

à notre place

Pasteur Joel Gallice

 

Message d’évangélisation du dimanche 31 Mars 2013

Notre Eglise Evangélique est installée à Dijon depuis plus de soixante ans maintenant.

Nous sommes affiliés à la Fédération des Assemblées de Dieu de France (F.N.A.D.F.)

qui rassemble plus de 664 lieux de culte et de partage de l’Evangile.

Les Assemblées de Dieu se situent dans la continuité de l’Eglise des apôtres,

fondée sur Jésus-Christ.

Toutes nos réunions sont publiques, le message de la Bible,

unique fondement de la foi chrétienne, y est annoncé.

L’Eglise est aussi un lieu de prière, d’écoute et de partage.

Nous croyons en Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

Son message est, plus que jamais, d’actualité !

Que Dieu vous bénisse
En Jesus-Christ

Nous avons le salut et la vie éternelle.

%d blogueurs aiment cette page :