Jour : 11 février 2017

Remettons la chair sous le pouvoir de l’Esprit – Arnaud Devilliers

Remettons la chair

sous le pouvoir de l’Esprit

 

Par Arnaud Devilliers

Dans Genèse 16 :6  Abram répondit à Saraï : Voici, ta servante est en ton pouvoir, agis à son égard comme tu le trouveras bon. Alors Saraï la maltraita; et Agar s’enfuit loin d’elle.

L’apôtre Paul, dans Galates chapitre 4.22-31, compare Agar à la chair et Saraï à l’Esprit.

Ici dans le chapitre 16 du livre de la Genèse, nous voyons Abram aller vers Agar, c’est à dire vers la chair, après qu’il « eut habité dix années dans le pays de Canaan » (v3).

Oh! Combien nous devons veiller, même après plusieurs années de vie en Christ!

Lorsque nous allons vers la chair, celle-ci produit la mort, la tristesse, l’angoisse et elle étouffe l’Esprit de Vie qui est en nous.

Elle méprise le Christ vivant et nous en subissons tous les outrages au point de nous sentir très mal.

« Abram alla vers Agar, et elle devint enceinte. Quand elle se vit enceinte, elle regarda sa maîtresse avec mépris. Et Saraï dit à Abram: L’outrage qui m’est fait retombe sur toi » (v4-5).

Lorsque le Saint-Esprit est attristé, nous le sommes aussi! Quand il est écrasé, nous le sommes également! L’outrage qui lui est fait retombe sur nous !

De tels moments apportent tant de souffrances et nous nous écrions avec Paul:
Romains 7 : 24
24 Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?.

Mais nous voyons dans la réponse d’Abram la solution et l’attitude à avoir face à une telle situation. Il dit à Saraï, qui représente pour nous aujourd’hui l’Esprit, la grâce: « Voici, ta servante est en ton pouvoir, agis à son égard comme tu le trouveras bon ».

Combien nous devrions faire de même: Remettre le combat entre les mains de l’Esprit et lui dire:

« Seigneur! Cette chair qui doit arrêter de diriger les choses mais qui doit plutôt te servir, elle est en ton pouvoir! Tu l’as vaincue à la croix et tu as le pouvoir de l’assujettir! Agis à son égard comme tu le trouveras bon! »

Paul nous promet que par l’Esprit nous pouvons faire mourir les actions du corps (Rm 8.13).

Dieu fut sans pitié envers la chair à la croix, il triompha d’elle complètement, et aujourd’hui encore il veut et peut, par la réalité de la croix, la traiter durement pour la tenir en bride! Nous devrions, en la remettant au pouvoir de l’Esprit, la crucifier avec ses passions et ses désirs car c’est là ce qu’elle a subi il y a plus de deux mille ans et elle doit rester à sa place de crucifiée!

Une fois qu’Abram remit Agar sous le pouvoir de Saraï il est dit que « Saraï la maltraita et Agar s’enfuit loin d’elle » (v6).

Oh! Laissons l’Esprit de Jésus-Christ maltraiter notre chair en le laissant appliquer la croix à celle-ci! L’oeuvre de la croix a bien plus d’autorité et de pouvoir que tous nos efforts et bonnes résolutions ! Nous verrons alors les convoitises et les désirs contraires à ceux de l’Esprit fuirent loin de nous! D’ailleurs « Agar » signifie « fuite » en hébreu. Face au triomphe de Christ, la chair ne peut que fuir !

Ce n’est plus à la chair de mépriser et d’outrager l’Esprit qui donne la vie et la paix, mais c’est l’Esprit qui veut maltraiter et faire fuir cette chair qui ne produit que mort et souffrances! Que la croix ne soit pas rendue vaine dans nos vies par notre indépendance et notre incrédulité ! Remettons Lui le combat car Il a déjà vaincu à Golgotha. Soumettons-nous donc à Dieu, résistons au diable et à la chair et ils fuiront loin de nous! (Jc 4.7)

Frères et soeurs, nous n’avons aucun pouvoir en nous-même, mais Lui en nous à le pouvoir de « s’assujettir toutes choses! » (voir Phil 3.21) car Il a triomphé une fois pour toutes ! Remettons donc la chair sous Son pouvoir et laissons-le agir comme il lui semble bon! C’est alors que nous serons toujours victorieux en Christ! (voir 2Cor 2.14)

Que Dieu vous bénisse

 

La clé du bonheur – Boubacar Doumbia

 La clé du bonheur - Boubacar Doumbia

La clé du bonheur

Pasteur Boubacar Doumbia

 

Pour beaucoup de personnes, le bonheur est un concept lointain,
quelque chose de relatif ou bien il n’existe simplement pas.
Le Pasteur Boubacar Doumbia nous invite cependant à comprendre
que nous pouvons être heureux,
et que nous avons la clé pour vivre ce bonheur de manière permanente.

Une prédication enregistrée le 20 mars 2016
à Osny.

monegliseacergy.com

En Jesus-Christ

Nous avons le salut et la vie éternelle.

%d blogueurs aiment cette page :