Garder sa Parole – Paul Calzada

Jean 8.51

Garder sa Parole

Par Paul Calzada

« Si quelqu’un garde ma Parole, il ne verra jamais la mort…  » (Jean 8.51).

Alors qu’il parcourait les villes et villages de Pologne, distribuant la Bible, le colporteur Michel Billister laissa une Bible chez un villageois désireux de la posséder. Cet homme lut le livre, il devint un croyant engagé, et il commença à partager sa foi dans son village. La Bible passait de maison en maison, et deux cents autres personnes devinrent croyantes.

Lorsqu’en 1840, le colporteur repassa dans ce lieu, un grand nombre de personnes se rassemblèrent pour l’entendre parler sur la Bible. Comme il voulait savoir ce que ces gens avaient fait de la Bible qu’il avait laissée, il leur demanda s’ils avaient mémorisés quelques versets. L’un des assistants se leva et lui dit : « Voulez-vous que nous récitions des versets ou des chapitres ? »

Quelque peu étonné, le colporteur leur dit : « Vous êtes en train de me dire qu’il y a ici des personnes qui connaissent des chapitres entiers de la Bible ? » « En effet – répondit son interlocuteur – nous avons mémorisé non seulement des chapitres entiers, mais également des livres entiers de la Bible ».  »

Treize d’entre nous connaissent les évangiles de Matthieu et de Luc, d’autres peuvent vous réciter la moitié du livre de la Genèse, l’un parmi nous a appris tout le livre des Psaumes. N’ayant qu’une seule Bible, nous avons essayé de mémoriser le plus possible la Parole de Dieu. Cela nous a permis, alors que les pages étaient de plus en plus usées et devenues illisibles, de continuer à partager sur son contenu. » Emu par ce témoignage, le colporteur leur laissa le stock de Bibles dont il disposait, et par la suite, il leur en fit livrer autant qu’ils en avaient besoin. Voilà des personnes qui s’étaient attachées à mémoriser la Parole de Dieu. Bien avant l’arrivée de l’imprimerie, les livres étaient rares et chers ; le seul moyen de connaître les Écritures, pour la plupart des gens du peuple, c’était d’en mémoriser le plus possible. Voilà pourquoi il est écrit : « Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. » (Deutéronome 6.7). Les moyens modernes : tablettes, ordinateurs, bible online etc. rendent l’effort de mémorisation presque inutile ; ils nous incitent à une forme de paresse.

En ce qui vous concerne, est-ce que vous cherchez à garder en mémoire quelques versets de l’Écriture ? Garder sa Parole, c’est une ressource spirituelle pour vos âmes.

Ma décision en ce jour :

Tout comme Marie gardait toutes les paroles de Jésus dans son cœur (Luc 2.51), je veux aussi apprendre à garder ta Parole dans mon cœur.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :