Mon propre manque de miséricorde -David Wilkerson

Psaumes 119.76.jpg

Mon propre manque

de miséricorde

Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 24.05. 2018

Jésus a raconté une parabole à propos d’un serviteur à qui une grande dette avait été remise. Cet homme avait trouvé grâce et miséricorde auprès de son maître, mais il les a prises pour garanties. Juste après avoir été pardonné, il est sorti et a commencé à étrangler un homme qui lui devait une petite somme ridicule, exigeant : “Paie ce que tu me dois – maintenant !” Quand l’homme a demandé grâce, il a refusé et a fait jeter celui qui lui devait de l’argent en prison.

Pourquoi cet homme a-t-il été aussi intransigeant ? Pourquoi a-t-il manqué de miséricorde ? C’est parce qu’il n’a pas considéré sa propre indignité. Il n’a pas compris à quel point il était irrécupérable, à quel point ses péchés étaient grands. Il n’a pas mesuré le danger dans lequel il s’était trouvé – à quel point il avait été près de la mort avant qu’on ne fasse preuve de miséricorde à son égard. Quand son maître à découvert ce que cet homme ingrat avait fait à son débiteur, il l’a fait jeter en prison pour le reste de sa vie.

Pendant que j’étudiais cette parabole, Le Seigneur m’a arrêté et m’a convaincu de mon propre manque de miséricorde. “Moi Seigneur ? Je suis l’un des prédicateurs les plus miséricordieux de toute l’Amérique.” Mais il a commencé à me rappeler des remarques insensibles que j’avais pu faire, que j’avais prononcées sans réfléchir. J’ai pleuré devant le Seigneur et je Lui ai demandé comment cela avait pu arriver.

“David, tu as oublié la miséricorde incroyable dont j’ai fait preuve à ton égard. A combien de reprises t’ai-Je sorti d’une situation qui aurait pu t’écraser ? Tu ne serais pas là sans Ma miséricorde !”

J’ai pleuré devant le Seigneur et, après Lui avoir demandé pardon, j’ai replongé dans Sa Parole pour chercher son aide et devenir plus miséricordieux. J’ai trouvé un verset merveilleux dans les Psaumes : “Que ta bonté soit ma consolation, comme tu l’as promis à ton serviteur !” (Psaumes 119:76).

Le sens de ce verset, c’est : “Seigneur, Ta Parole me dit que je dois être réconforté en sachant que Tu es miséricordieux et plein de compassion envers moi. Laisse-moi témoigner cette même miséricorde envers ceux qui m’entourent.”

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :