La bataille pour nous souvenir des bontés de Dieu – David Wilkerson

Psaume 73.28.jpg

La bataille pour nous souvenir

des bontés de Dieu

Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 31.05. 2018

Asaph, le psalmiste qui a écrit le psaume 73, était un ami très proche du roi David. Un homme au cœur pur qui croyait en la bonté de Dieu, il a commencé son discours dans ce psaume en disant: « Dieu est bon pour Israël, pour ceux qui ont le coeur pur » (73: 1). En d’autres termes, «Dieu m’a fait du bien en me donnant un cœur pur». Pourtant, dans le verset suivant, ce cher homme confesse: «J’ai failli glisser! Je suis presque tombé dans le péché. « Pourquoi Asaph déclare cela?

Nous savons de ce psaume qu’Asaph était confronté à de grands problèmes (voir 73:14), et il a lutté avec des comparaisons. Il dit au verset 3: «Car j’étais jaloux des vantards, quand je voyais la prospérité des méchants.» En regardant autour de lui, il vit des gens méchants jouir d’une grande richesse, ce qui peut lui avoir fait ressentir la douleur de sa propre pauvreté plus intensément. Pour quelque raison que ce soit, ce cher homme a crié: « Seigneur, cela n’a aucun sens pour moi! »

Puis il se dit: « Regarde tous ces pécheurs. Ils ne prient pas. Ils négligent la Parole de Dieu et lui désobéissent, mais ils ne sont pas infestés comme les autres hommes « (voir 73: 5). Ce que signifiait vraiment Asaph, c’était: « Les méchants ne sont pas en proie à ce que je suis. Ils ne font que du mal – et pourtant ils prospèrent. Alors que je suis faible de chagrin, leur force ne fait qu’augmenter »(voir verset 4).

Alors quel était le péché dans lequel Asaph est tombé? C’était croire que ses souffrances étaient une punition injuste de Dieu – que Dieu était négligent et injuste. C’est un piège dans lequel n’importe lequel d’entre nous peut tomber et nous devons faire très attention!

Quand un procès arrive, quand vous êtes en deuil, vous devez garder votre cœur contre le glissement. Asaph a fait ceci en entrant dans le sanctuaire de Dieu (voir 73:17). Il méditait sur le Seigneur et continuait à se dire: «Je ne vais pas laisser le diable me faire tomber. Je vais en parler avec le Seigneur.  »

Asaph a failli glisser – mais il a tenu bon et a terminé le psaume sur cette note de victoire: «J’ai mis ma confiance dans le Seigneur Dieu, afin que je puisse déclarer toutes tes œuvres» (73:28).

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :