Une habitude dangereuse – David Wilkerson

Éphésiens 4.26-27.jpg

Une habitude dangereuse

Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 27.06. 2018

Un jour, j’ai prêché sur la nécessité de montrer de l’amour aux personnes qui sont proches de nous. Je parlais du péché que représentait le fait de se laisser facilement provoquer – et le Saint-Esprit m’a convaincu de ce péché dans ma propre vie. J’ai appris qu’il est toujours profitable d’écouter quand le Saint-Esprit parle. Je me suis immédiatement repenti et, après avoir longtemps prié et cherché la face de Dieu, j’ai été convaincu d’avoir remporté la victoire sur cette faiblesse.

J’ai “marché dans la victoire “pendant environ quatre jours, quand une conversation avec un ami proche a réveillé de façon inattendue la colère et l’indignation en moi. J’étais tellement ennuyé que je parvenais à peine à me concentrer sur le Seigneur et j’ai commencé à blâmer le diable pour avoir utilisé mon ami pour me blesser. “Seigneur, le diable l’a utilisé pour me provoquer et me pousser à pécher.”

Dieu n’allait pas me laisser m’en sortir avec cette attitude. Il m’a parlé avec un murmure doux et léger : “David, tu te laisses dominer par la chair. Tu laisses tes anciennes blessures et déceptions te contrôler – et ce que tu fais est dangereux.”

J’ai réalisé que mon agitation n’était pas le résultat direct de cette conversation douloureuse, mais du fait que j’étais retombé dans une ancienne habitude que je pensais avoir dominée : laisser les choses bouillonner en moi (voir Éphésiens 4:26-27). Quand j’ai réalisé cela, j’ai pleuré devant le Seigneur. “Ne vais-je donc jamais apprendre ? Tu m’as donné ce message et je l’ai prêché à une grande foule, mais je ne marche pas moi-même dans la victoire dans ce domaine.”

Je me sentais comme un coureur qui serait tombé pendant la course et j’ai crié : “Seigneur, je désire tellement remporter le prix d’être semblable à toi (voir Romains 8:29). Après toutes ces années de marche avec toi, je ne m’approche toujours pas de la ligne d’arrivée. Ô Dieu, je veux être comme Jésus !”

Obéis à la voix fidèle du Saint-Esprit et cherche la face du Seigneur. Tu seras surpris de voir à quelle vitesse Il te ramène à la victoire.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse