L’oeuvre invisible dans le cœur – David Wilkerson

2 Corinthiens 4.18.jpg

L’oeuvre invisible

dans le cœur

Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 14.08. 2018

Il semble y avoir des contrefaçons de tout, aujourd’hui. Il est habituel, lorsqu’on marche dans les rues de New York, de rencontrer des vendeurs de rue “d’authentiques” Rolex, sacs à mains de marques, bijoux et autres marchandises attractives. Elles ont l’air bien, mais elles ne sont que des imitations bon marché des vraies.

Une chose qui ne peut être dupliquée, c’est la vraie spiritualité. De temps à autre, des chrétiens se persuadent que : “Pour vraiment honorer Dieu, nous devons revenir aux bases et adopter les coutumes de l’église primitive.” Alors, ils mettent en place tout le programme connu des églises apostoliques de l’époque des disciples. Ils instaurent des anciens, des diacres et des évêques, établissent un “ordre divin”, des baptêmes et des communions semblables à ceux de l’église primitive – mais ce n’est qu’une copie, une religion morte sans le Saint-Esprit.

La plupart des religions chrétiennes modernes pensent qu’il suffit de transmettre la connaissance des Écritures et les principes bibliques aux gens, pour que ces derniers deviennent spirituels. Les gens assistent à des écoles bibliques ou à des séminaires, où ils apprennent les Écritures et où on leur enseigne comment prêcher, baptiser et tenir une église. Ils sont modelés en théologiens, pasteurs, missionnaires, mais le fait demeure qu’aucune personne, aucune institution n’a la capacité de produire la spiritualité chez quelqu’un d’autre. Seul le Saint-Esprit peut faire cela.

La spiritualité produite par le Saint-Esprit est une œuvre profonde et invisible qui a lieu dans le cœur. Paul dit : “parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles” (2 Corinthiens 4:18). Dans le contexte, ce passage parle de souffrances. En substance, il signifie : “Seul le Saint-Esprit connaît tout ce que nous affrontons. Et c’est là que la véritable spiritualité se manifeste – dans le creuset de la souffrance.”

Tous ceux qui souffrent ne deviennent pas spirituels, beaucoup finissent amers et endurcis, en colère contre Dieu et le monde. Mais ceux qui se soumettent à la direction de l’Esprit de Dieu affrontent les afflictions avec confiance, sachant que le Seigneur produit quelque chose en eux, et émergent de leur creuset avec une foi forte.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :