“Nous y arriverons par nous-mêmes” -David Wilkerson

Psaumes 57.1.jpg

“Nous y arriverons par nous-mêmes”

Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 29.08. 2018

Le prophète Ésaïe a dit à Israël : « Malheur, dit l’Éternel, aux enfants rebelles, qui prennent des résolutions sans moi, et qui font des alliances sans ma volonté, pour accumuler péché sur péché ! »(Ésaïe 30:1). Le terme hébreux pour malheur utilisé ici signifie une profonde tristesse au sujet de ce que Dieu décrit comme rebelle, c’est-à-dire rétrograde et têtu, qui se détourne.

Pour dire les choses simplement, Dieu dit : « Mon peuple ne me consulte plus. Ils ne me cherchent plus pour obtenir une direction et un conseil. Au lieu de cela, ils s’appuient sur la chair et agissent à chaque fois sans Me consulter, se tournant vers le monde pour obtenir de l’aide, accumulant péché sur péché. Ils ont oublié leur confiance dans le bras fort de l’Éternel. »

Aujourd’hui, nous envisageons la rébellion comme un refus d’obéir à la Parole de Dieu, de se tourner vers les drogues, l’alcool, l’immoralité sexuelle et d’autres gros péchés. Mais la rébellion dont parle Dieu est bien plus grave que cela. Le peuple de Dieu lui-même dit : « N’ennuyons pas Dieu avec ça, nous avons l’intelligence nécessaire pour nous en sortir par nous-mêmes. »

Le peuple de Dieu savait parfaitement bien qu’ils devaient faire confiance en Dieu dans chaque situation, peu importe à quel point elle est insignifiante. Les Psaumes rappellent constamment : « Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi ! Car en toi mon âme cherche un refuge ; Je cherche un refuge à l’ombre de tes ailes, jusqu’à ce que les calamités soient passées. » (Psaumes 57:1). « Car tu es mon secours, Et je suis dans l’allégresse à l’ombre de tes ailes. » (Psaumes 63:7).

Le Seigneur est attristé quand on fait ce qu’il faut pour que nos plans fonctionnent sans s’attendre à Lui. Tu devrais réellement prier pour tout et laisser Dieu prendre le contrôle. Mais bien souvent, quand une crise survient et que les choses semblent progresser trop lentement, on finit par prendre les choses en mains. On peut devenir impatient par rapport à l’agenda du Seigneur mais il est vital de nous rappeler que notre propre raisonnement ne sera pas aussi bon que le plan parfait de Dieu. Et la Parole promet un lieu de refuge et de joie pour ceux qui se confient en Lui.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :