Arrêter le diable à la porte de ton cœur -David Wilkerson

2 Timothée 2.26
Arrêter le diable à la porte de ton cœur
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 24.10. 2018

Une des plus grandes tragédies de l’Église de cette génération, et une des plus grandes peines de Dieu, c’est que tant de chrétiens ne sont pas réellement heureux. Ils affichent une façade : ils chantent, tapent des mains, sourient et louent. Mais, juste sous la surface se cachent de la solitude et une profonde misère.

Ces chrétiens sont chauds, puis soudain froids. Ils ne peuvent pas gérer la peur et la dépression les balaie comme un rouleau compresseur. Une semaine, ils sont au sommet de la vague, la semaine suivante, ils sont dans le creux. Souvent, leur mariage suit ce même schéma. Un jour, tout va bien entre le mari et la femme et le jour suivant, ils se sont malheureux. Certains jours, ils ne peuvent même pas se parler. Ils expliquent : “Eh bien, c’est comme ça le mariage. Tu ne peux pas t’attendre à être heureux et amoureux tout le temps.”

Ces chrétiens pris dans ces cycles montants et descendants devraient faire attention aux paroles adressées par Paul à Timothée. Il encourage le jeune homme à aider les autres à revenir dans leur bon sens et “ils se dégageront des pièges du diable, qui s’est emparé d’eux pour les soumettre à sa volonté” (2 Timothée 2:26). Cela décrit parfaitement de nombreux chrétiens : ils donnent accès au diable et Satan entre et sort dans leur vie à volonté. Ils n’ont aucune autorité pour arrêter le diable à la porte de leur cœur et il fait étalage de son emprise sur eux. “Tu n’as en toi aucune puissance de Christ pour m’arrêter. Tu es mon prisonnier et je ferai ce que je veux.”

Ce manque de victoire en Christ est effroyable ! Jésus n’est pas mort pour que tu continues à vivre sous la puissance de Satan, alors que tu Lui a donné ton cœur. Fais attention à ne pas être pris dans ce piège. Affermis plutôt ton cœur pour marcher avec Dieu et t’emparer de Ses promesses. Décide de Le chercher de toute ta force et Il remplira ton cœur avec une joie véritable et durable.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :