Avant même que tu sois formé, Dieu te connaissait – David Wilkerson

Psaumes 139.16.jpg
Avant même que tu sois formé,
Dieu te connaissait.
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 25.10. 2018

D’après Jésus, Christ et Son Église ne sont qu’un aux yeux de Dieu. Paul l’illustre à l’aide d’une comparaison avec le corps humain. Il dit que Christ est la tête et que nous sommes son corps – os de Ses os, chair de Sa chair. “Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous” (Éphésiens 1:22-23). “parce que nous sommes membres de son corps” (Éphésiens 5:30).

L’implication de ces choses, c’est que si le Père a aimé Jésus de toute éternité, Il nous a aimé aussi. En effet, quand l’homme n’était encore qu’une pensée dans l’esprit éternel de Dieu, le Seigneur nous dénombrait déjà et planifiait notre rédemption. “ En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui” (Éphésiens 1:4).

Dans les Psaumes, David a écrit qu’il était aimé par Dieu quand il était encore dans le ventre de sa mère : “Oui, tu m’as fait sortir du sein maternel, Tu m’as mis en sûreté sur les mamelles de ma mère ; Dès le sein maternel j’ai été sous ta garde, Dès le ventre de ma mère tu as été mon Dieu” (Psaumes 22:9-10).

“Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient ; Et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m’étaient destinés, avant qu’aucun d’eux existât” (Psaumes 139:16). En substance, David dit : “Avant même que je n’ai été formé, tu me connaissais, Seigneur. Tu savais déjà tout de moi par avance.”

Dieu t’a aimé avant la formation du monde et il n’y a aucune fin à cet amour. “Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui” (1 Jean 4:16). Si nous résidons en Dieu, nous pouvons nous attendre à ce que Son amour soit renouvelé pour nous chaque jour. Quelle pensée merveilleuse ! Même quand tu es tourmenté, tu peux être certain que, malgré tout cela, le Père t’aime toujours.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :