Témoignages.

Témoignage de Douglas Scott évangéliste Pentecôtiste

 

Galates 6.14

Douglas Scott fondateur du mouvement Évangélique Pentecôtiste passe d’abord par une profonde conversion qui le conduit sur un chemin de sanctification au cours duquel il renonce d’abord à jouer au violon des mélodies profanes puis à abandonner la pratique de la course à pied et, enfin, « last but not least », celle du football.

Ayant connu le salut au cours d’une réunion d’évangélisation organisée rue Whitecross à Londres, il recherche alors une Église susceptible de correspondre à ses attentes. La divine Providence le guide alors dans une rue où se trouvent quatre églises : l’Armée du Salut, les Frères dits ouverts, une Église Spirite et une autre, sans étiquette, mais avec du « vin nouveau » dedans1.

Il entre dans cette dernière et comme il entend le même chant qu’il avait entendu rue Whitecross, il adopte définitivement cette église où il entend pour la première fois des fidèles « parler en langues » (glossolalie). Il entend aussi parler d’une puissance que les chrétiens devaient recevoir, celle du Saint-Esprit, expérience qu’il fait lors d’une réunion présidée par l’évangéliste gallois George Jeffreys, fondateur en 1915 de la première Église de Pentecôte Elim en Irlande.

À partir de 1925, Douglas Scott va consacrer une grande partie de son temps à annoncer l’évangile dans des réunions publiques, son message étant essentiellement fondé sur les quatre piliers du pentecôtisme Elim :

Jésus sauve, Jésus guérit, Jésus baptise et Jésus revient. Il suit aussi des cours bibliques par correspondance et devient un prédicateur itinérant dans l’Essex où il fonde à Laindon une église de pentecôte Elim avec un autre pasteur.

Bonne écoute!

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele-137x27