Jour : 24 juin 2019

Le royaume de Dieu. Pasteur Léopold Guyot

 

 

Philippiens 2 .9-11

 

Comme son nom l’indique, c’est le monde où Dieu règne, en particulier le ciel : 

Apocalypse 4.2 Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis.

Psaumes 11.4  L’Eternel est dans son saint temple, L’Eternel a son trône dans les cieux; Ses yeux regardent, Ses paupières sondent les fils de l’homme.

Psaumes 103.19  L’Eternel a établi son trône dans les cieux, Et son règne domine sur toutes choses.

Pourtant, si nous savons que l’Eternel contrôle toutes choses et en tous lieux, nous savons aussi qu’il y a des endroits où son autorité est ignorée et souvent contestée.

Par exemple nous pouvons dire, que la volonté de Dieu ne s’accomplit pas vraiment  sur la terre, à cause de l’incrédulité et de la résistance des hommes, quoique tout soit sous son contrôle.

Cependant, lorsque ses desseins doivent aboutir, Dieu intervient indépendamment de la volonté des hommes.

Par contre, dans le ciel toutes les créatures lui obéissent parfaitement.

Maintenant, nous allons voir la façon dont le royaume de Dieu se manifeste dans notre vie, dans le cœur de ceux qui appellent Dieu : « Notre Père ».

Lorsque nous prions nous incluons dans notre prière les principes du royaume de Dieu :

Matthieu 6.9-10

Voici donc comment vous devez prier: Notre Père qui es aux cieux!

  • – Que ton nom soit sanctifié !
  • – Que ton règne vienne !
  • – Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel !

Nous avons dans cette première partie du Notre Père, les principes élémentaires du royaume de Dieu :

  • – le nom de Dieu élevé, sanctifié, respecté
  • – son règne, la façon dont il gouverne, établi et reconnu sans contestation
  • – sa volonté acceptée et obéie

En ce qui nous concerne, nous pouvons parler de  quatre étapes du Royaume de Dieu.

  • – entrer dans le royaume
  • – accepter que le royaume de Dieu soit établi en nous. Notre vie doit être un lieu dans lequel Dieu règne
  • – demeurer dans le royaume, y vivre comme des citoyens à part entière, bénéficiant de ses privilèges et respectant ses règles, prenant possession de notre héritage.
  • – attendre le royaume à venir, dans le soupir et le travail pour son avènement.

Je pense que nous avons bien compris que le Roi qui gouverne dans le royaume de Dieu, c’est le Seigneur Jésus Christ.

Philippiens 2.9 Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Jésus-Christ est roi.

Lorsqu’il comparaissait devant Pilate pour être jugé, ce dernier lui demanda  » Tu es donc roi ? « . Et Jésus lui répondit :  » Tu le dis, je suis roi « .

Mais le Seigneur a aussi précisé :

Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas. Jean 18.36

Il faut savoir que Jésus ne règne pas sur le monde aujourd’hui. Contrairement à ce qui est chanté parfois, il n’est pas le Seigneur de cette nation. (Nous ferions bien d’être plus attentifs aux paroles que nous chantons. Beaucoup de nos cantiques actuels ne sont pas en accord avec les Écritures)

Aujourd’hui, celui qui règne sur le monde, et ce qui s’y passe le démontre, c’est le diable. Nous devons le savoir : 

1 Jean 5.19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.

Cependant, Jésus est réellement roi, les Écritures l’appellent  » Rois des rois et Seigneur des seigneurs.

Apocalypse 19.16 Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

Il n’a pas encore été manifesté comme tel, mais lorsque le temps sera venu Dieu le révèlera :

1 Timothée 6.15 Notre Seigneur Jésus Christ, que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs.

Aujourd’hui, Jésus règne

  • – dans le ciel, sur le trône même de Dieu, là où il a été élevé par le Père lui-même. Son autorité s’exerce pleinement sur tous les êtres célestes.

Mat 28.18 Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel.

  • – et sur la terre, par le Saint-Esprit, dans l’Église et dans le cœur de ceux qui lui appartiennent.

Nous chantons dans nos cantiques : Jésus, règne en moi…Or justement, le royaume de Dieu, c’est l’autorité royale de Christ, s’exerçant là où il se trouve.

Le royaume de Dieu, c’est plus que la pratique d’actes de piété : prières, louanges, chants, offrandes, jeûnes, etc…

C’est surtout la manifestation de la puissance de Dieu :

1 Corinthiens 4.20 Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance.

La présence du royaume de Dieu est évidente par les miracles, les guérisons, et les oeuvres puissantes de Dieu.

Matthieu 11.2-5  Jean, ayant entendu parler dans sa prison des oeuvres du Christ, lui fit dire par ses disciples: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?
Jésus leur répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez:  les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres.

Le royaume de Dieu a aussi une autre réalité : sa manifestation dans notre cœur

Dieu entend le son de nos musiques, de nos voix, IL voit nos gestes et nos comportements, mais ce qui l’intéresse en premier c’est notre cœur.

L’Éternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux,( et les oreilles) mais l’Éternel regarde au cœur. 1Samuel 16.7

Lorsque nous avons cru en Jésus, nous l’avons accepté comme Sauveur, Berger, Intercesseur, Maître, mais aussi comme Seigneur et Roi, afin que son autorité royale soit pleinement établie en nous.

Les Écritures enseignent que Christ habite dans nos cœurs par la foi. Éphésiens 3.17

Quand nous nous convertissons, le Seigneur vient habiter dans notre cœur par son Esprit :

Galates 4.6 Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père!

Romains 8.9 Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

Or Jésus n’est pas venu habiter en nous pour y faire de la figuration, mais pour y régner, pour établir sur nous le royaume de Dieu.

On a bien compris que le royaume de Dieu, c’est la présence agissante du Seigneur. On ne peut pas dissocier le royaume de Dieu de la personne du Seigneur. C’est lui qui crée le royaume, qui l’établit, par sa présence, qui le régit.

Le royaume de Dieu, c’est la manifestation de la présence du Seigneur, par le Saint-Esprit.

Matthieu 12.28 Mais, si c’est par l’Esprit de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu vers vous.

Romains 14.17 Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.

Jésus a parfaitement manifesté le royaume de Dieu, par sa présence sur la terre, il émanait de sa personne :

  • – par sa Parole, sa prédication et son enseignement.
  • – par son autorité sur les puissances démoniaques.
  • – par la puissance des miracles et les guérisons qu’il accomplissait.

Luc 17.20-21 Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit: Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point: Il est ici, ou: Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous.

Aujourd’hui, nous pouvons affirmer la même chose :  

Matthieu 18.20 Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.

Nous devons être conscients de notre situation présente :

nous qui avons cru en Jésus, nous sommes dans son royaume et son royaume est en nous.

Lorsque nous nous convertissons au Seigneur, nous sommes conduits, transportés dans son royaume.

Colossiens 1.12-13 Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.

Nous n’avons pas besoin d’aller bien loin pour trouver le royaume de Dieu. Lorsque nous sommes assemblés au Nom du Seigneur Jésus, même à un petit nombre, il est là, au milieu de nous.

Bien sûr ce n’est pas encore le paradis. Nous vivons sur la terre, dans un corps fragile, avec une nature encore bien imparfaite… dans des combats, des difficultés et des épreuves.

Néanmoins, nous sommes aujourd’hui dans le royaume de Dieu, nous lui appartenons, nous en sommes citoyens, nous sommes au bénéfice des privilèges, des bénédictions du royaume de Christ, mais nous sommes aussi soumis à ses règles.

Nous vivons dans la foi, nous marchons par la foi et nous recevons par la foi tous les bienfaits de la grâce de Dieu : pardon des péchés, vie nouvelle de l’Esprit, paix de Dieu, justice et joie par l’Esprit de Dieu, guérison de nos maladies, exaucement de nos prières, délivrance et protection contre les puissances des ténèbres…

Nous sommes donc maintenant dans le royaume de Dieu et il est en nous. Christ est notre roi. C’est LUI qui doit régner sur nous. Nous sanctifions son Nom dans nos vies.

Lorsque nous lisons l’Évangile, nous découvrons les trois caractéristiques qui marquent la présence du Seigneur : sa Parole, son autorité, sa puissance :

Luc 4.32 à 44

  • On était frappé de sa doctrine; car il parlait avec autorité.
  • Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent!
  • il menaça la fièvre, et la fièvre la quitta. A l’instant elle se leva, et les servit.
  • Après le coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent.

Il imposa les mains à chacun d’eux, et il les guérit.

  • Des démons aussi sortirent de beaucoup de personnes, en criant et en disant: Tu es le Fils de Dieu. Mais il les menaçait et ne leur permettait pas de parler, parce qu’ils savaient qu’il était le Christ.

Dès que le jour parut, il sortit et alla dans un lieu désert. Une foule de gens se mirent à sa recherche, et arrivèrent jusqu’à lui; ils voulaient le retenir, afin qu’il ne les quittât point.

Mais il leur dit: Il faut aussi que j’annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu; car c’est pour cela que j’ai été envoyé.

Jésus parle du royaume de Dieu, comme la bonne nouvelle qui doit être annoncée, un royaume que l’on doit recevoir, dans lequel il faut entrer, ou encore dont on est pas loin, qui est au milieu de nous.

Le Seigneur Jésus-Christ est le même aujourd’hui (Hébreux 13.8).

Sa Parole, son autorité, sa puissance doivent être reconnues et acceptées. Son règne en nous et dans l’Église doit être évident, établi avec une pleine autorité.

Jésus, notre Roi, doit être élevé sur le trône au milieu de l’Église et dans nos propres vies. Il doit y être aimé, respecté, honoré, glorifié et adoré. C’est son Esprit qui doit diriger, conduire, inspirer, conseiller, etc…

Son règne doit être évident, reconnu et manifesté, avec une pleine autorité. Sa volonté doit être faite, ses enseignements, ses instructions et ses ordres, reçus et appliqués.

Lui-même dit à ceux qui croient en LUI :

Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Jean 8.31-32

Jean 15.7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

Si nous respectons les règles du Royaume de Dieu, nous pouvons nous attendre à en voir les signes parmi nous. Marc 16.15-20

Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.

Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu. Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient.

Nous entendons parfois des personnes donner des ordres à l’Esprit de Dieu, lui dire ce qu’il devrait faire…

Beaucoup font des projets, établissent leurs plans, organisent et entreprennent, et après ils voudraient que le Seigneur entérine leurs décisions et leur donne de réussir…

Nous devons plutôt reconnaître humblement que notre sagesse et notre force ne mènent nulle part et que c’est LUI, JÉSUS, qui doit régner, gouverner, conduire, car c’est LUI, LE ROI, nous sommes ses sujets et nous attendons son retour.

Je reviens toujours aux livre des Actes des Apôtres, car je crois que c’est le modèle pour l’Église de toutes les époques.

Nous y lisons comment le Seigneur était présent parmi les siens.

  • A chaque fois que les apôtres ou quelques prédicateurs annonçaient l’Évangile, le Seigneur manifestait sa présence, son autorité, sa puissance.
  • A chaque fois, qu’un homme ou une femme se repentait et croyait en Jésus, le Saint-Esprit se manifestait, soit au milieu d’un grand nombre, soit dans un petit groupe ou encore pour une personne en particulier.

Les Actes des apôtres, nous apprennent que le Seigneur Jésus-Christ régnait réellement dans l’Église et dans le cœur de tous ceux qui lui appartenaient.

Son Esprit les remplissait, de joie, de paix, d’amour et de force. IL les conseillait, les conduisait, les assistait…Le Seigneur régnait réellement sur eux.

C’est aussi ce que nous découvrons dans l’enseignement des épîtres du Nouveau Testament et dans le témoignage de toute l’Écriture :

JÉSUS-CHRIST EST ROI !

Chers amis, frères et sœurs, il est temps de revenir à la réalité du Royaume de Dieu. Laissons le Seigneur régner sur nous, diriger nos vies et son Église par le Saint-Esprit, c’est alors que le Royaume de Dieu, sera démontré et annoncé à un monde qui a tellement besoin du Roi humble et doux, mais aussi glorieux, qui appelle tous ceux qui le veulent à venir à lui et à trouver en lui le pardon des péchés, la vie éternelle, la paix, la joie, la guérison, toutes les bénédiction du royaume et attendre des cieux Celui qui doit paraître dans la gloire de son Père.

AMEN ! VIENS ET RÈGNE SEIGNEUR JÉSUS…

Que vienne LE ROYAUME DE DIEU dans ses perfections…

(Oh oui c’est ma prière aussi, j’ai faim et soif du Royaume de Dieu, mon âme soupire après toi Seigneur, oui viens Seigneur Jesus, amen. (Marie-Hélène)

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele

 

 

Le cœur tourné vers Dieu. Par Yvonne Guyot

Jean 15.7-8

Vie de femme chrétienne

Le cœur tourné vers Dieu.

Pour que Dieu occupe la première place dans notre vie, nous devons nous attacher à Lui, puiser en Lui ce dont nous avons besoin chaque jour. Il est le bon berger :

Mes brebis entendent ma voix ; je les connais et elles me suivent ; Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. Jean 10.27

Dieu veut nous donner une vie en abondance, mais pour ce faire il nous faut nous approcher de Lui, être en relation avec Lui , être enracinée en Lui.

Prenons l ‘exemple d’une plante : Vous avez une belle plante et vous voulez la mettre en pleine terre mais elle n’a pas de racine, elle est belle d’aspect, le feuillage bien vert, elle ferait bien dans votre jardin ou sur votre balcon, alors vous lui mettez de l’engrais spécial plantes et vous la bichonnez. Mais quelque temps après vous la voyez jaunir, les feuilles tombent, vous la déterrée, étonnant elle ne possède aucune racine ! Elle avait les conditions idéales en surface, mais il lui manquait l’essentiel sous terre : les racines pour puiser la nourriture et l’eau dans le sol afin qu’elle puisse grandir ! Tout ce travail à été vain et décevant !

Cet exemple illustre une vérité spirituelle : Dieu fait croître dans nos cœurs la foi, mais pour cela nous devons veiller à nos racines qui sont déterminantes pour notre vie.
Si nous voulons que Dieu prenne la première place , nous devons développer les racines qui nous feront nous ancrer en Lui, ne pas rester comme une plante sans racine qui végète et se dessèche.

Qu’au travers de nous le Père soit glorifié et que nous portions du fruit.

Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire . Jean 15.5
Si vous portez beaucoup de fruit , c’est ainsi que mon père sera glorifié et que vous serez mes disciples. Jean 15.8

Une vie abondante.

Jésus dit : Moi je suis venu  afin que les brebis aient la vie , et qu’elles soient dans l’abondance . Jean 10.10

Pour recevoir une vie abondante, nous avons des efforts à faire afin de nous laisser remplir du St- Esprit . Si nos racines spirituelles sont ancrées en Lui, invisibles aux yeux d’autrui, notre vie privée, secrète, se développera. Par sa présence, par l’œuvre de son Esprit et de sa Parole que nous gardons dans notre cœur. C’est là notre plus cher désir.

Nous voulons que la partie visible de notre vie éveille la curiosité de ceux qui nous côtoient . Pour cela, il nous faut  avoir une vie quotidienne avec Dieu, en sorte qu’ils puissent ressentir en notre compagnie une paix, une joie, qu’ils ne trouvent pas dans ce monde.

Le principe inverse est de croire que ce qui compte le plus dans la vie c’est le temps passé en public, sur le lieu de travail, en ville, en cours, dans les réunions avec des amies etc. Effectivement, nous passons plus de temps en contact avec les gens (lorsque nous sommes en activité) dans le bruit et l’agitation, que des moments dans le calme, dans la réflexion et l’étude de la parole de Dieu

L’impact que nous pouvons avoir sur les autres est proportionnel au temps que nous aurons passé en privé avec Dieu.

Notre efficacité pour le Seigneur exige des priorités. Toutes sortes d’activités nous sollicitent, elles nous semblent bien agréables et nous paraissent bénéfiques pour notre équilibre. Nous devons savoir dire « non » si cela est mal aux yeux de Dieu, discerner si je suis à ma place dans cette activité ou dans une autre, si c’est du temps perdu loin de Dieu.

C’est dans cette attitude que se développe la foi et la relation intime avec Dieu ! Dans le secret :

Mathieu 6.6 . Mais quand tu pries entre dans ta chambre, ferme la porte, et prie ton père qui est là dans le secret, et ton père qui voit dans le secret te le rendra.

Des moments privilégiées.

Quand nous passons des moments dans sa présence, priant et lisant  sa parole, nous nourrissons notre âme et nous croissons spirituellement, il nous insuffle des forces nouvelles pour continuer d’avancer dans ses voies.

Ce sont des moments privilégiés à l’écart du monde. Nous pouvons lui apporter en toute liberté nos soucis, nos fardeaux, nos problèmes contre ses solutions , notre agitation de la journée contre sa douce paix, nos espoirs contre ses promesses, notre chagrin contre sa consolation, nos questions contre ses réponses puisque il tient tout dans ses mains, et connaît tout !

La paix de Dieu.

Saisissons le contraste entre deux femmes :

. une femme de prière qui s’attend à son Dieu. Dans les difficultés, les situations du moment , elle cherche de l’aide auprès de Lui, se tenant dans le calme et secrètement lui apporte ses requêtes !

. et une autre femme moins spirituelle qui s’agite, s’énerve, panique ne voyant comment elle va s’en sortir, fait des pieds et des mains pour trouver une solution à son problème.

Nous avons l’exemple de Marthe et de Marie : Luc 10.40-42.

Marthe occupée à divers soins domestiques et qui s’inquiète et s’agite pour beaucoup de choses ! Et Marie assise aux pieds du Seigneur à l’écouter . Le Seigneur dit à Marthe ta sœur a choisi la bonne part, qui ne lui sera ôtée.

Que nous dit le Seigneur : puiser régulièrement le rafraîchissement pour notre âme dans sa parole , il crée en nous un réservoir d’espoir et de force !

Mon âme soupire et languit après les parvis de l ‘Eternel. Mon cœur et ma chair poussent des cris vers le Dieu vivant. Heureux ceux qui placent en toi leur appui ! Psaumes 84.2 et Psaumes 84.6

C’est dans la parole de Dieu que nous pouvons trouver le réconfort et l’appui, c’est une grâce merveilleuse qu’il nous  fait. Nous pouvons nous nourrir spirituellement, recevoir sa paix.

La paix de Dieu qui surpasse toute intelligence gardera nos cœurs et nos pensées en Jésus Christ. Philippiens 4.7

L’approche de Dieu.

Comment pouvons- nous nous approcher du cœur de Dieu ?

Qu’elle attitude pouvons- nous avoir pour qu’il puisse faire de nous une femme remarquable ?

Premièrement, prendre l’habitude de nous approcher de Dieu par la prière et la lecture de sa parole, c’est la nourriture nécessaire pour développer un cœur plein de foi et de force pour résister à l’ennemi !

Priez en tout temps par l’Esprit, avec toutes sortes de prières et de supplications. Veillez–y avec une entière persévérance. Ephésiens 6.18

Oh ! je sais que ce n’est pas toujours facile, le temps nous manque surtout lorsque l’on est en activité, qu’il y a les enfants dont il faut s’occuper, les envoyer à l’école , les chercher, selon l’âge évidemment, la période de l’adolescence où ils ont besoin d’être écoutés et  conseillés, encore faut-ils qu’ils acceptent, les repas à préparer et puis le ménage , les courses etc. Une journée bien remplie et pas un moment pour consacrer au Seigneur.

C’est ce que vous allez dire en lisant ce message.

Mais il est bon de savoir s’arrêter, ne serais-ce qu’un petit moment , le soir lorsque les enfants sont couchés par exemple, et vous verrez combien ces instants là, en sa présence, vous apaiseront de la journée mouvementée que vous venez de passer , même un peu de temps est bénéfique ! Le seul « mauvais » moment serait qu’il n’y en ait pas du tout. Facilité !! Mais combien malheureuse !!

Choisissez donc l’instant le plus propice pour ce tête à tête avec votre Père Céleste.

Cela peut-être le matin avant de quitter la maison ne serait-ce qu’ une courte prière :

« Père je te présente cette journée je la place sous ton regard d’Amour, veille sur moi et sur les miens Amen !! »

Il n’y a pas un lieu spécifique pour prier, puisque Il est partout, ses yeux parcourent la terre. Il nous connaît chacune par notre nom. Si nous voulons plaire à Dieu approchons nous avec un cœur repentant, un cœur plein de reconnaissance, d’Amour pour Notre Père qui nous a aimées le premier en donnant son fils unique pour nous sauver et nous donner la vie éternelle !

Deuxièmement, quelque soit le lieu où nous nous trouvons , nous devons avoir un comportement digne: une tenue vestimentaire décente, un langage correcte, être une femme remarquable qui suscite chez les collègues, amies, voisines, le désir de changer de vie. Soyons des bons témoins de la grâce et de l’amour de Dieu. Nous avons toujours besoin que le Seigneur nous aide à surmonter les moqueries, les railleries, à surmonter la tentation, refuser certaines invitations qui nous compromettraient.

Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes Ephésiens 6.12

Nous avons besoin de Lui, qu’il nous aide à être une bonne épouse, une bonne mère quelque soit l’âge de nos enfants, dans le célibat ou dans le veuvage.
Nous avons besoin de Lui, dans les relations familiales. Nous aurons toujours besoin de Lui pour servir efficacement les autres. Nous avons besoin de Lui, pour grandir spirituellement, qu’il déverse en nous son Amour pour notre prochain. Nous aurons toujours besoin de Dieu quelques soient les événements, les difficultés , les épreuves , même dans les joies, que nous allons traverser dans notre vie terrestre.

Une femme selon le cœur de Dieu.

 Nous devons avoir un cœur plein de dévotion , la motivation est primordiale, c’est comme un appel quotidien,  pour renouveler notre marche avec le Seigneur .

Qu’elle pourrait-être la femme que je veux être, une femme selon le cœur de Dieu, une femme qui plairait à Dieu, dans les mois, les années à venir? que dois-je changer dans ma vie afin de Lui être vraiment agréable?

Pour cela je pense qu’il est bon de chercher la faille , le point faible dans notre vie chrétienne qui peut empêcher de remporter la victoire. Avec sa grâce, son soutien et sa force, nous pouvons aller de l’avant. Par son Esprit Saint qui vit en nous, qui nous éclaire, nous serons des combattantes, des ouvrières dans la moisson.

Tenez donc ferme ; ayez à vos reins la vérité pour ceinture ; revêtez la cuirasse de la justice. Mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’évangile de paix. Ephésiens 6.14

« Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de Lui viennent les sources de la vie »
Ecarte de ta bouche la fausseté, éloigne de tes lèvres les détours. Que tes yeux regardent en face ; Et que tes paupières se dirigent devant toi. Considère le chemin par où tu passes, et que toutes tes voies soient bien réglées; N’incline ni à droite ni à gauche, et détourne ton pied du mal. Proverbes 4. 24 à 27

Regardons un peu vers notre cœur ; pour déterminer ce qui va et ce qui ne va pas. Est ce que nous devons changer afin de grandir pour atteindre l’objectif que nous voulons ?

Dans la vie il y a des moments d’euphorie spirituelle, nous sommes sur le sommet tout va bien et croyons être arrivées au but. Mais « patatras » l’épreuve est là, l’on apprend un malheur chez des proches ou une autre mauvaise nouvelle, et voilà nous redescendons dans la vallée et tout va mal.

Quel comportement devons-nous avoir dans ces cas là ?

Chercher auprès de Dieu le secours, la paix, prier et lui apporter le problème et le laisser agir. Car Il est Tout-Puissant rien ne le laisse indifférent, Il connaît nos soucis, nos peines.

L’Eternel sera toujours ton guide.Il rassasiera ton âme dans les lieux arides. Et il redonnera de la vigueur à tes membres. Esaïe 58 . 11

Restons ferme sur la parole, cette parole est un trésor insondable, pleine de richesse pour notre vie et de profondeur.

O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles ! Romains 11.33

Père, merci pour ta parole qui nous guide, qui nous conseille, qui éclaire notre chemin dans ce monde de ténèbres, c’est une joie de la connaître et une nourriture pour notre âme. Alléluia !

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele

 

 

 

 

 

 

 

 

En Jesus-Christ

Nous avons le salut et la vie éternelle.

%d blogueurs aiment cette page :