Livres PDF/Audio.

Le voyage du pèlerin en audio (Complet) . Par John Bunyan

 

 

Apocalypse 21.4

 

« Le pèlerinage du chrétien à la Cité Céleste décrit sous la similitude d’un songe », autre nom de l’ouvrage, fut écrit par John Bunyan au 17 siècle, lors de son long séjour en prison de 12 ans.

Ce livre est le 2eme le plus diffusé au monde après la Bible pendant des siècles, dans le monde anglophone. A l’époque, il était interdit de prêcher en dehors de la religion anglicane tandis que le rétameur d’Elstow (banlieue de Bedford), lui, ne s’embarrasse d’aucune attache dénominationnelle pour annoncer l’Evangile. Ceci ne fut pas du goût des autorités de l’époque qui l’envoyèrent à la geôle par deux fois (12 ans et plus tard quelques mois).

Le Roi Charles II demanda un jour à John Owen (1616-1683), connu comme “le prince des Puritains“, pourquoi il allait écouter les prédications de ce chaudronnier peu éduqué de Bedford, John Buyan (1628-1688). Owen lui répondit : “Votre majesté, si je pouvais disposer de toutes les capacités à la prédication du chaudronnier, j’abandonnerais bien volontiers toute mon éducation“.

Cette vidéo a été faite à l’aide de :

–  MP3 mis à disposition par Littérature Audio,

lu par André Rannou : ici

– L’image sur Wikipédia : ici

– Microsoft Paint pour faire une version

de l’image pour chaque chapitre

– Windows Movie Maker 2.6

Bonne écoute!

Que Dieu vous bénisse

*.=*.=*.=*.=*.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.