Dieu veut que l’homme domine sur les virus et sur tous les problèmes de la vie. Pasteur Henry Linderman

Marc 5.27-29

Eglise Evangélique

Vie Nouvelle Paris

Message d’édification

du dimanche 26 avril 2020

Dieu veut que l’homme domine sur les virus et sur tous les problèmes de la vie.
Mais il n’y a que le Seigneur Jésus qui peut nous aider avec l’éternité. Le Seigneur veut nous aider aussi à être plus que vainqueurs dans tous les domaines.

Le message commence à 29.28 mn

Références bibliques:

Genèse 1.28 , Marc 5.25-34 ,  Marc 9.23

Matthieu 28.18 , 1 Pierre 2.24 , Matthieu 5.44

Jean 13.35 , Actes 2.1 , 2 Timothée 1.6-7

Romains 5.5 , Galates 5.16-26  , Galates 5.24

Psaume 119.9-11 , 1 Jean 3.8 , Jean 8.31- 32

Jean 8.34 , Jean 8.36 , Matthieu 26.41

Jean 6 .37 , Matthieu 11.28 , Jean 6.63

Matthieu 11.28-30 , Ézéchiel 33.7 , 1 Pierre 5.6-7

Hébreux 9.27 , Jean 3.16-17

Grâce et bénédiction

Bonne écoute!

Que Dieu vous bénisse

*.=*.=*.=*.=*.

 

 

Opposés entre eux. Galates 5.17. Pasteur Léopold Guyot

 

 

Galates 5.16-17

 

L’étude d’aujourd’hui se situe dans le cadre de la réflexion sur la sanctification, dont nous avons vu l’importance.

Notre problème c’est que nous ne savons pas toujours comment vivre cette sanctification victorieusement et nous sommes souvent frustrés et attristés par nos échecs.

Il faut apprendre à vivre la sanctification, en connaître les principes actifs et efficaces.

La Bible nous dit que le manque de connaissance est préjudiciable,

Osée 4.6 Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance.

Le prophète Esaïe dit encore:

Nous tâtonnons comme des aveugles le long d’un mur, Nous tâtonnons comme ceux qui n’ont point d’yeux; Nous chancelons à midi comme de nuit, Au milieu de l’abondance nous ressemblons à des morts. Esaïe 59.10

L’apôtre Paul écrit :

C’est pourquoi, moi, je cours, mais pas au hasard. Je suis comme un boxeur, mais je ne donne pas de coups dans le vide. 1 Corinthiens 9.26 (Version Bible Parole de Vie)

Nous avons besoin d’acquérir la connaissance de la pratique de la vie chrétienne. C’est pourquoi je me propose de vous donner cet enseignement :

Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. Galates 5.25

Si la vie éternelle que communique l’Esprit de Dieu nous est donnée par grâce lorsque nous recevons Christ, marcher cela s’apprend car le chemin est semé d’embûches et truffé de pièges.

Dès le début de notre vie d’enfants de Dieu nous allons entrer dans un conflit :

Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Galates 5.17

Si nous sommes attentifs à l’enseignement particulier de l’apôtre Paul au sujet de la dualité qui existe dans la vie d’un enfant de Dieu, nous discernons ces deux natures qui s’opposent :

La chair, notre nature charnelle, encore appelée le vieil homme.

L’esprit régénéré, l’homme nouveau créé selon Dieu.

Une lutte est engagée :

Romains 7.21 Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.

L’apôtre était lucide et discernait exactement ce qui se passait en lui :

Je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon intelligence et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres. Romains 7.23

Ainsi donc, moi-même, je suis par l’intelligence esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché. Romains 7.25

Paul parle de la loi comprise et acceptée, par une intelligence régénérée par l’Esprit de Dieu (intelligence = entendement).

Avant notre conversion,

Notre esprit était mort par nos offenses et par nos péchés. (Éphésiens 2.1)

Notre intelligence était obscurcie, nous étions étrangers à la vie de Dieu, en sorte que nos vivions selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées. Éphésiens 2.3

Mais lorsque Dieu dans sa grâce nous a rendus à la vie, une lumière est venue éclairer notre esprit en sorte que notre vision des choses de Dieu est devenue claire.

Jean 1.9 Cette lumière est la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.

C’est ce qu’enseigne Jésus :

Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. Jean 8.12

Si nous lisons attentivement ce qu’écrit l’apôtre Paul, la nature nouvelle que Dieu crée en nous par son Esprit, se heurte à une autre nature : la chair, c’est à dire notre nature humaine et cela va générer un conflit, car la vie qui vient de Dieu, qui comprend la pensée de Dieu, ses sentiments, sa nature pure, sainte, juste et bonne, rencontre notre nature charnelle, la chair avec ses passions et ses désirs :

Galates 5.19 Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

Par cette description, nous apprenons que l’expression « la chair » recouvre des passions qui ont trait à notre corps : l’impudicité, l’impureté, l’inconduite, l’ivrognerie, les excès de tables et d’autres choses semblables. mais aussi ce qui concerne notre âme, nos sentiments : les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie..

Egalement ce qui touche à l’esprit : l’incrédulité, l’idolâtrie, la magie, l’occultisme …

Ces choses se trouvent en nous, comme l’enseigne le Seigneur Jésus-Christ :’

Marc 7.21-23 Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie.
Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme.

C’est notre nature pécheresse, qui est en opposition avec la nature de l’Esprit de Dieu, qui lui produit des choses bonnes et saintes :

Galates 5.22 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance.

Lorsque nous nous convertissons, la première transformation se produit au niveau de ce que nous affectionnons :

Romains 8.5 Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit.

Si nous sommes réellement devenus « enfants de Dieu » et que l’Esprit de Dieu habite en nous ce changement doit être évident, nous vivons différemment :

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 2 Corinthiens 5.17

Vous ne vivez plus selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Romains 8.9

Ce qui ne veut pas dire que le problème sera définitivement et totalement résolu, et qu’il n’y aura plus en nous de conflit.

Je vous ai dit, un plus haut, que l’apôtre Paul était lucide et voyait clair en lui, tout simplement parce que son intelligence éclairée par l’Esprit et la Parole du Seigneur, discernait la véritable personnalité de sa nature charnelle.

Romains 7.21-34 Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort? Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur!…

C’est pour cela que, désespéré de cette nature, il n’a trouvé aucune autre solution que de la faire mourir.

Galates 2.20 J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

Galates 5.24 Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.

Si nous voulons entrer dans une vie chrétienne victorieuse, il faut nous aussi reconnaître et accepter que nous ne sommes pas naturellement bon et que notre nature pécheresse doit disparaître pour laisser la place à une nouvelle nature.

Si quelqu’un est en Christ, il est « une nouvelle créature » !

Faire mourir, crucifier la chair est une opération spirituelle, dont j’ai déjà parlé dans une autre étude.

Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.
Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8.12-14

Nous avons vu, que lorsque nous devenons ses enfants, Dieu envoie dans nos cœurs l’Esprit de son Fils:

Galates 4.6 Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père!

Nous avons donc reçu l’Esprit de Christ, qui apporte avec lui sa loi, une loi de justice, la loi de Christ, qu’il va écrire dans notre esprit et dans laquelle il va nous conduire.

Hébreux 8.10 Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur cœur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.

Nous l’avons compris, le Saint-Esprit, qui habite désormais en nous, va nous inspirer de nouveaux sentiments, de nouveaux désirs, de nouvelles affections, de nouveaux choix, une nouvelle manière de vivre, une nouvelle nature : la nature divine, la nature de Christ.

Nous aurons alors à nous laisser conduire par l’Esprit de Christ, accepter de lui obéir, c’est la condition :

Romains 8.4 … afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’Esprit. Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8.14

Puisque l’Esprit est la source de notre vie, laissons- le aussi diriger notre conduite. Galates 5.25 (version Bible du Semeur)

Je vous dis donc ceci: laissez le Saint-Esprit diriger votre vie, et vous n’obéirez pas aux désirs qui animent l’homme livré à lui-même. Galates 5.16

Voici des textes qui sont très explicites et qui nous enseignent concernant la part de responsabilité qui est la notre en ce qui concerne la vie de l’Esprit qui doit prendre la pas sur la chair, car si nous voulons que notre marche avec l’Esprit ne soit pas entravée, il va falloir se dépouiller de la vieille nature.

Éphésiens 4.17-24 Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. Ils ont l’intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’endurcissement de leur cœur. Ayant perdu tout sentiment, ils se sont livrés à la dissolution, pour commettre toute espèce d’impureté jointe à la cupidité.

Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

Ce passage est important pour notre sanctification, car il montre une situation d’opposition radicale entre l’ancienne manière de vivre et notre nouvelle situation en Christ.

Vous ne devez plus marchez comme les païens …

Vous avez appris Christ, autrement dit vous connaissez Christ.

La Parole de Christ, dans le texte ci-dessus, dit que « En Jésus Christ nous sommes ou devrions être instruits de plusieurs choses indispensables pour plaire à Dieu » :

1. nous dépouiller, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses.

Nous trouvons différentes expressions qui peuvent nous aider à comprendre comment nous pouvons nous dépouiller, ôter le vieux vêtement, la nature charnelle.

Se séparer :

2 Corinthiens 6.17 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

Renoncer :

Colossiens 3.8 Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche.

Tite 2.12 Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines,

S’abstenir :

1 Thessaloniciens 5.22 abstenez-vous de toute espèce de mal.

Se détourner :

Zacharie 1.4 Ne soyez pas comme vos pères, auxquels s’adressaient les premiers prophètes, en disant: Ainsi parle l’Éternel des armées: Détournez-vous de vos mauvaises voies, de vos mauvaises actions!

Rejeter :

Ézéchiel 18.31 Rejetez loin de vous toutes les transgressions par lesquelles vous avez péché; faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau. Pourquoi mourriez-vous, maison d’Israël ?

Ces différentes expressions désignent toutes un changement de mentalité et de comportement. Cela demande une décision volontaire et nécessite un effort de notre part.

Paul dit « Je traite durement mon corps et je le tiens assujetti. » 1 Corinthiens 9.27

2. Etre renouvelés dans l’esprit de notre intelligence.

Ici il s’agit de renouveler chaque jour notre communion avec le Seigneur, comme ranimer un feu, rallumer une lampe, boire à nouveau, remplir un récipient qui s’est vidé, etc.

Il s’agit de ranimer un don reçu de Dieu. 2 Timothée 1.6

Renouveler une provision, une plénitude.

Jean 1.16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce.

Éphésiens 3.19 en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.

Éphésiens 5.18 Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit.

3. Revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

Cette nouvelle expression désigne une action de foi, comme se revêtir d’un vêtement.

Il est question de se revêtir du Seigneur Jésus-Christ, de s’envelopper de sa justice comme d’un manteau, de revêtir ses sentiments, de se revêtir d’humilité, etc…

Romains 13.14 Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises.

Éphésiens 6.11 Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.

Colossiens 3.12 Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience.

Colossiens 3.14 Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection.

1 Pierre 5.5 Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d’humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles.

Nous pouvons le constater, c’est un programme spirituel qui nous engage à persévérer chaque jour dans ce qui est spirituel, dans le chemin où l’Esprit Saint nous conduit.

… L’homme nouveau, se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. Colossiens 3.10

Nous l’avons vu, l’Esprit Saint qui habite en nous, est là pour opérer, accomplir, l’œuvre de Dieu.

Créer en nous de nouvelles aspirations, de nouvelles affections, de nouveaux désirs.

Nous inspirer des bonnes dispositions à l’égard de la loi de Christ

Nous éclairer, nous faire comprendre et discerner ce qui plait à Dieu

Inspirer à notre cœur de bons sentiments, de miséricorde, de patience, d’amour, de bonté, de compassion, etc.

Faire croître en nous la nature de Christ, l’homme nouveau qui se renouvelle chaque jour, par notre communion avec Christ.

Nous fortifier puissamment dans notre être intérieur afin que nous soyons capables d’être victorieux dans notre combat.

A  lire (sur le site d’origine)  pour compléter cette étude :

Être tenté et ne pas succomber.

 Le Cep et les sarments.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

*.=*.=*.=*.=*.

 

 

 

 

 Laissons Le Maître juger. Pasteur Jean Makasi

 

 

Matthieu 13.3-6

Église Évangélique

Vie Nouvelle Paris.

Message donné le 25 Août 2019

Références bibliques:

Matthieu 13.24-30 , Matthieu 18.7 , Matthieu 24.12

Matthieu 13.25 , 2 Timothée 2.19 , Éphésiens 4.30

1 Jean 1.9 , Matthieu 6.15 , Psaume 119.11

Matthieu 5.14 , Romains 8.9 , Galates 5.24

Genèse 44.1-34 , Ephésiens 5.1-3 , Ephésiens 5.7-14

Matthieu 7.15-19 , Proverbes 15.33 , Matthieu 13.27-28

Matthieu 13.29-30 , Matthieu 13.36-43 , Lévitiques 19.19

Bonne écoute!

Que Dieu vous bénisse

*.=*.=*.=*.=*.

 

 

 

 

Charnel et spirituel à la fois ? Pasteur Thibaud Lavigne

 

 

 

Galates 5.19-21.

 

ADD Antibes

Message du dimanche 18 août 2019

Pour les commentaires ou questions, c’est ICI

L’âme humaine est en guerre, en guerre contre une partie de nous-mêmes

que la Bible appelle « la chair ». Découvrez dans ce message l’ampleur

du combat et les armes de la victoire. Ne cessez pas de lutter,

la victoire est à Dieu !

Retrouvez toutes les notes de ce message ICI

Références bibliques:

1 Pierre 2.11 , Galates 5.19-22 , 2 Corinthiens 12.21

Colossiens 2.23 , 1 Corinthiens 3.1-4 , Romains 7.5

Romains 7.14 , Romains 7.18 , Romains 7.25

Romains 8.4-8 , Galates 5.17 , Galates 6.8

Romains 8.9 , Romains 8.12 -13 , 2 Corinthiens 1.12

Colossiens 2.11 , Galates 5.24 , 2 Corinthiens 10.3-4

Romains 13.14 , 2 Corinthiens 7.1 , Galates 3.3

Galates 5.13 , Galates 5.16

Bonne écoute!

Que Dieu vous bénisse

*.=*.=*.=*.=*.

 

 

 

En Christ il n’y a point de condamnation, mais êtes vous réellement en Christ ? Pasteur Henry Linderman

 

 

Romains 8.1-2

Eglise Évangélique

Vie Nouvelle Paris.

Références bibliques:

Romains 8.1 , Ephésiens 2.8-10 , Jacques 2.19

Jean 14.15-16 , Romains 8.9 , Jean 8.36

Jean 8.30-32 , Galates 5.24 , Romains 8.8-16

1 Jean 2.15-17 , Hébreux 9.27 , 2 Corinthiens 5.17

2 Corinthiens 6.14-7.1 , Matthieu 4.19 , Jean 15.4-5

Jean 15.8 , Actes 10.1-48 , Actes 8.5-8

Romains 6.1-8

Bonne écoute!

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele

 

 

 

 

La mort à soi-même. Pasteur Laurent Altmann

Galates 2.20-21

 

Ce message a été apporté  lors d’une réunion de jeunesse à Fréjus.

Lorsque nous devenons chrétiens, notre nature humaine a des choses à crucifier pour être débarrassée du péché, et pouvoir vivre pleinement cette nouvelle nature.

Voici 5 descriptions de la crucifixion de notre « vielle nature ».

Textes de base : Galates 5.24

Or, ceux qui appartiennent à Christ, ont crucifié la chair avec ses passions et ses convoitises.

Galates 2.20 Je suis crucifié avec Christ, et si je vis, ce n’est plus moi, mais c’est Christ qui vit en moi; et si je vis encore dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé, et qui s’est donné lui-même pour moi.

1.  Une mort à soi-même, c’est lent et progressif.

Texte biblique: Jean chapitre 19, versets 31 à 33

Or, les Juifs, de peur que les corps ne demeurassent sur la croix le jour du sabbat (car c’était la préparation, et ce sabbat était un grand jour), demandèrent à Pilate qu’on rompît les jambes aux crucifiés, et qu’on les enlevât.

Les soldats vinrent donc et rompirent les jambes au premier(pour accélérer le processus de mort) , puis à l’autre qui était crucifié avec lui.

33 Mais lorsqu’ils vinrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui rompirent point les jambes.

La mort à soi-même n’est pas instantanée. Elle ne se fait pas en un jour. Le caractère change progressivement. Cela prend toute une vie. Il faut donc être patient.

 2. Une mort à soi-même c’est douloureux.

Texte: Esaïe 53, versets 3 à 5 puis 7 et 10

Méprisé, délaissé des hommes, homme de douleurs et connaissant la souffrance; comme un homme devant qui on se couvre le visage; si méprisé que nous n’en faisions aucun cas.

Cependant il a porté nos maladies, et il s’est chargé de nos douleurs; et nous, nous pensions qu’il était frappé de Dieu, battu et affligé.

Mais il était meurtri pour nos péchés, et frappé pour nos iniquités; le châtiment qui nous apporte la paix est tombé sur lui, et par sa meurtrissure nous avons la guérison.
Il est maltraité, il est affligé; et il n’ouvre point la bouche; comme un agneau mené à la boucherie, comme une brebis muette devant celui qui la tond, il n’ouvre point la bouche.

Or il a plu à l’Éternel de le frapper; il l’a mis dans la souffrance. Après avoir offert sa vie en sacrifice pour le péché, il se verra de la postérité, il prolongera ses jours, et le bon plaisir de l’Éternel prospérera dans ses mains.

La mort à soi-même ne se fait pas sans souffrance. Les épreuves de la vie forment le caractère.

3. Une mort à soi-même, c’est volontaire.

Texte: Esaïe 50, verset 5  et 6

Le Seigneur, l’Éternel m’a ouvert l’oreille, et je n’ai point résisté, je ne me suis point retiré en arrière.

J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe; je n’ai pas dérobé mon visage aux outrages ni aux crachats.

Il faut accepter les souffrances qu’engendrent cette mort. Elle permet aussi de progresser spirituellement!

4. Une mort à soi-même, ça passe parfois par la honte!

Texte: Hébreux 12, versets 1 et 2

Ainsi donc, nous aussi, qui avons autour de nous une telle nuée de témoins, rejetons tout fardeau et le péché qui sait si bien nous entourer, et courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée, les regards fixés sur celui qui est l’initiateur de la foi et qui la mène à son accomplissement, Jésus, lui qui, renonçant à la joie qui lui revenait, endura la croix au mépris de la honte et s’est assis à la droite du trône de Dieu.

Dieu peut permettre des « mises à nu » publiques de notre péché, lorsque celui-ci persiste, pour accélérer le processus de crucifixion.

5. Une mort à soi-même, c’est public.

Texte: Luc 23, versets 44 à 49

Il était environ la sixième heure, et il se fit des ténèbres sur toute la terre jusqu’à la neuvième heure.

Le soleil s’obscurcit, et le voile du temple se déchira par le milieu.
Et Jésus s’écriant d’une voix forte, dit: Mon Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et ayant dit cela, il expira.

Le centenier, voyant ce qui était arrivé, donna gloire à Dieu, en disant: Certainement cet homme était juste.

Et tout le peuple qui s’était assemblé à ce spectacle, voyant les choses qui étaient arrivées, s’en retournait en se frappant la poitrine.

Et tous ceux de sa connaissance, et les femmes qui l’avaient suivi depuis la Galilée, se tenaient loin, regardant ces choses.

Les autres doivent pouvoir le constater. Nos progrès doivent être évidents pour tous.

Source de l’article

 

Que Dieu vous bénisse

*.=*.=*.=*.=*.