Messages écrits

Est-ce que tu es face a un géant? Par David Wilkerson (1931-2011).

 

Le 23.01.2019

Il est facile d’oublier les bénédictions et les miracles que Dieu a accomplis pour nous dans le passé. Mais la Bible nous dit de nous rappeler de nos délivrances. Les exhortations de Moïse pour Israël, après le miracle de la Mer Rouge, ont été : “Souvenez-vous de ce jour, où vous êtes sortis d’Égypte, de la maison de servitude” (Exode 13:3).

1 samuel 17.37

Le Seigneur disait, en substance : “Gardez ces choses en mémoire et, chaque fois que vous affronterez une crise, souvenez-vous de tous les miracles que J’ai accomplis pour vous. Assurez-vous de les raconter à vos enfants pour que cela puisse construire leur foi et la foi des générations qui suivront.”

Le souvenir de nos délivrances passées aide à augmenter notre foi pour ce que nous traversons maintenant. Quand David s’est proposé pour combattre Goliath, le roi Saül lui a dit : “Tu ne peux pas aller te battre avec ce Philistin, car tu es un enfant, et il est un homme de guerre dès sa jeunesse” (1 Samuel 17:33). Mais David avait en tête le souvenir des fois où il avait tué un lion et un ours à mains nues, alors qu’il protégeait son troupeau. Il l’a dit à Saül et lui a assuré : “C’est ainsi que ton serviteur a terrassé le lion et l’ours, et il en sera du Philistin, de cet incirconcis, comme de l’un d’eux, car il a insulté l’armée du Dieu vivant” (17:36).

David connaissait le danger d’affronter Goliath, mais il n’était pas un novice, un enfant naïf bravache et désireux de se battre pour montrer sa valeur. Non, il se souvenait simplement des délivrances passées et était assuré de la victoire. Il a regardé son ennemi dans les yeux et a déclaré : “L’Éternel, qui m’a délivré de la griffe du lion et de la patte de l’ours, me délivrera aussi de la main de ce Philistin.” (17:37).

Es-tu face à un géant dans ta vie ? Te souviens-tu de cette fois où Dieu t’a guéri et relevé ? Te souviens-tu de cette fois où Il a pourvu financièrement quand tu en avais besoin ? Ne tremble pas de frayeur, mais pense à Sa fidélité et fais-Lui confiance pour te délivrer à nouveau.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Messages écrits

Quand Jesus se révèle.Par David Wilkerson (1931-2011).

 

Le 22.01.2019

Le prophète Ésaïe parle de l’Eglise juste avant le retour de Jésus. Le peuple de Dieu ne paraîtra pas frêle, vacillant dans la peur et le stress. Non, il sera florissant, festoyant de la meilleure nourriture et du meilleur vin.” Le Seigneur nous dit, en substance : “J’ai gardé le meilleur pour la fin et, maintenant, Je le déverse pour Mon peuple. Ils festoient de merveilleuses choses dans Ma présence.”

Ésaïe 25.6

“L’Éternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, un festin de mets succulents, un festin de vins vieux, de mets succulents, pleins de moelle, de vins vieux, clarifiés” (Ésaïe 25:6).

Ce festin incroyable a lieu partout dans le monde. Les jeunes hommes et femmes de Dieu sont affamés d’un évangile qui les touche profondément dans leur esprit. Ils ont rejeté l’évangile médiatique, des foules et du professionnalisme et recherchent seulement la proximité de Jésus, recevant une révélation de Sa part. Ils reviennent de leurs temps de prière avec un feu qui touche tous ceux qui les entourent.

Tout ce que le Seigneur fait dans ces derniers temps est étroitement lié à Sa présence et Son festin ne peut avoir lieu que là où la présence de Jésus est manifeste. Le psalmiste dit que les collines peuvent fondre dans la présence du Seigneur (voir Psaumes 97:5). Pour dire les choses simplement, tous les murs spirituels et blocages de la chair s’évaporent quand Jésus se révèle. La présence de Christ est si réelle quand elle se manifeste que tu peux presque la toucher.

Est-ce que la présence tangible, perçante de Jésus est manifeste dans ton église ? Est-ce que les gens tombent à genoux en L’adorant de tout leur être ? Est-ce qu’ils repartent avec cet éclat particulier qui montre que l’on a été dans Sa présence ? Et qu’en est-il de ton foyer ? Est-ce que les visiteurs ressentent la présence de Dieu dans ton foyer ? Est-ce que l’odeur de Sa sainteté imprègne ta famille, ton mariage, toutes tes relations ?

Quelle chose merveilleuse que de vivre dans l’éclat de la présence de Christ ! Le Saint-Esprit apportera et maintiendra Sa présence et Sa puissance dans notre église, notre foyer et notre cœur, si nous acceptons de Le suivre de tout près.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Messages écrits

Être comme Christ en profondeur. Par David Wilkerson (1931-2011)

16.01.2019

T’es-tu déjà demandé ce qu’est ton but dans la vie ? T’es-tu déjà senti découragé parce que tu ne trouvais pas ton véritable appel ?

Jésus résume notre but dans Jean 15:16 : “Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit.” Notre but est simplement de porter du fruit. De nombreux chrétiens sincères dans leur foi pensent que porter du fruit implique uniquement d’amener des âmes à Christ, mais porter du fruit implique quelque chose de bien plus vaste que de gagner des âmes. Le fruit dont Jésus parle, c’est de refléter l’image de Christ.

jean 15.16Devenir de plus en plus semblable à Christ doit être notre but principal dans la vie. Il doit être central dans nos activités, notre mode de vie, nos relations. En fait, tous nos dons et nos appels – notre travail, notre ministère et notre témoignage – doivent découler de ce but principal.

Si tu n’es pas comme Christ dans ton cœur – devenant davantage semblable à Lui – tu passes à côté du plan de Dieu. Tu vois, le plan de Dieu pour toi ne peut pas être accompli par ce que tu fais ou mesuré à l’aune de ce que tu accomplis. Son but ne s’accomplit qu’à travers ce que tu deviens en Lui, la façon dont tu es transformé à sa ressemblance.

Les disciples ont emmené Jésus faire le tour du temple de Jérusalem pour Lui montrer la grandeur et la magnificence de l’édifice, parce qu’ils pensaient qu’Il serait impressionné comme ils l’étaient eux-mêmes. Mais Jésus leur a dit, en substance : “Pas une pierre de ce temple ne restera. Il semble très impressionnant, mais il est centré sur l’homme.” Pour résumer, Jésus recentrait l’attention des disciples sur le temple spirituel. Paul a écrit plus tard à l’Eglise : “Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous ?” (1 Corinthiens 6:19).

De nombreux croyants aujourd’hui sont comme les disciples, impressionnés par les mauvaises choses, mais le message de Jésus est clair : nous devons nous concentrer sur le temple spirituel. Le fait est que l’Esprit Saint réside dans nos corps et, quand nous passons du temps avec Lui, Il est prêt à tout moment à nous attirer dans Son plan.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

Messages écrits

Obtenir un coeur de serviteur. Par David Wilkerson (1931-2011)

Le 15.01. 2019

L’apôtre Paul, anciennement connu sous le nom de Saul de Tarse, était en route pour Damas avec une petite armée pour faire prisonnier des chrétiens et les ramener à Jérusalem, afin de les emprisonner et de les torturer. Mais Jésus est apparu à Saul sur la route de Damas, le rendant aveugle. “ Il resta trois jours sans voir, et il ne mangea ni ne but” (Actes 9:9)

philippiens 3.8

Pendant ces trois jours, l’esprit de Saul a été renouvelé. Il a passé tout ce temps dans une prière intense, considérant son ancienne vie, et il a commencé à mépriser ce qu’il avait été. C’est à ce moment-là que Saul est devenu Paul.

Cet homme avait été très fier, rempli d’un zèle égaré. Il cherchait l’approbation des autres religieux érudits, mais ensuite il a dit : “Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ” (Philippiens 3:8).

Paul était un homme qui pouvait dire : “J’étais quelqu’un, autrefois. Tous mes pairs, y compris mes collègues pharisiens, avaient de la considération pour moi. Je grimpais l’échelle sociale et j’étais considéré comme un homme saint, un grand enseignant de la loi. J’avais une réputation dans le pays et j’étais sans reproche aux yeux du peuple.

“Mais quand Christ m’a arrêté, tout a changé. La lutte, la compétition – tout ce qui donnait un sens à ma vie – ont été abandonnées. J’ai compris que j’étais complètement passé à côté du Seigneur.

Paul avait pensé que ses ambitions religieuses – son zèle, son esprit de compétition, ses œuvres, toutes ses occupations – étaient justes. Mais Christ lui a révélé que tout cela venait de la chair, pour satisfaire le soi. C’est pour cette raison que Paul a déclaré : “J’ai mis de côté tous mes désirs de succès et de reconnaissance et j’ai décidé d’être un serviteur” (voir 1 Corinthiens 9:19).

Si tu désires être vidé de toutes ambitions humaines, je t’encourage à suivre l’exemple de Paul. Je ne connais aucune autre façon d’obtenir un cœur de serviteur qu’à travers la prière.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

Messages écrits

Aujourd’hui, c’est le jour de la moisson. Par David Wilkerson (1931-2011)

 

Le 11.01.2019

“Alors [Jésus] dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson” (Matthieu 9:37-38).

Jésus déclare : “les champs sont prêts et la moisson abondante. Il est temps de commencer à moissonner.” En ce moment même, la grande moisson spirituelle finale commence. Cette moisson va durer jusqu’au retour de Christ.

matthieu 9.37-38

Qu’a vu Jésus à Son époque ? A-t-Il vu un réveil spirituel en Israël ? Y avait-il un réveil dans les synagogues ? Est-ce que les sacrificateurs étaient en train de revenir à Dieu ? Les évangiles ne révèlent que très peu de preuves d’un mouvement spirituel vers Dieu. Ils montrent même plutôt le contraire. Pourtant, à ce moment précis, Christ a déclaré que les champs étaient mûrs.

Penses-tu que les paroles de Jésus concernant une moisson mûre s’appliquent aujourd’hui ? Est-ce que les nations se repentent ? Est-ce que notre société est touchée ? Est-ce que l’on perçois un désir de sainteté dans notre génération ?

A quelques exceptions près, de telles choses n’ont pas lieu. Quand les disciples de Jésus ont voulu savoir à quoi l’on pourrait reconnaître les derniers temps, Il a répondu en parlant de famines, de tremblements de Terre, de tribulations, de nations divisées, de faux prophètes. “Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur” (Luc 21:25-26). Pour résumer, Jésus décrit ici la génération la plus angoissée, déprimée et stressée de tous les temps.

Au milieu de tous ces bouleversements et tumultes, Jésus dit à Son Eglise : “Les peuples sont prêts à entendre. C’est maintenant le temps de croire à une moisson.” Christ est le Seigneur de la moisson et s’Il déclare que la moisson est prête, nous devons le croire. Peu importe à quel point cette génération devient mauvaise, à quel point Satan semble être devenu puissant, notre Seigneur nous dit : “Tourne tes yeux vers la moisson !”

Jésus cherche des ouvriers qui sont passés par le feu, qui ont été forgés, un peuple qui se lèvera devant le monde pour proclamer : “Dieu est avec moi ! J’ai été rendu plus que vainqueur grâce à Christ qui vit en moi. Je suis la preuve vivante que Jésus est suffisant pour tout.”

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Messages écrits

Est-ce que je reflete la nature de Christ? par David Wilkerson (1931-2011)

 

 

Le 10.01. 2019

“Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ” (Philippiens 2:5).

“Or nous, nous avons la pensée de Christ” (1 Corinthiens 2:16).

Ces exhortations de l’apôtre Paul disent au peuple de Dieu : “Laissez l’Esprit qui est en Christ – les pensées de Jésus – être vos pensées aussi. Sa façon de penser est celle que nous devons rechercher.”

Philippiens 2.5.jpg

Qu’est-ce que cela signifie d’avoir les pensées de Christ ? Pour dire les choses simplement, cela signifie penser et agir comme Jésus le faisait, prendre nos décisions pour déterminer comment nous devons vivre comme si c’était Christ qui les prenait. A chaque fois que nous regardons dans le miroir de la Parole de Dieu, nous devons nous demander : “Est-ce que je reflète la nature de Christ ? Est-ce que je suis transformé de gloire en gloire à l’image de Christ, à travers l’expérience que Dieu apporte dans notre vie ?”

D’après Paul, “[Christ] s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes” (Philippiens 2:7). Jésus a fait une alliance avec le Père pour déposer Sa gloire céleste et venir sur Terre comme un homme. Pour Christ, cela revient à dire: “Je vais pour faire ta volonté, Père.” En effet, Jésus avait déterminé avant le commencement des temps : “J’abandonne ma volonté pour accomplir la tienne, Père. Tout ce que je dis et fais doit venir de toi et je serai totalement dépendant de toi.”

En retour, le Père s’engageait par cette alliance envers le Fils à Lui révéler Sa volonté. Dieu disait, en substance : “Tu sauras toujours ce que Je fais et comment Je le fais. Tu connaîtras mes pensées.”

De nombreuses personnes qui prétendent être des disciples de Jésus n’ont jamais pris la décision de vivre comme a vécut le Seigneur. Ils vivent confortablement dans la chair – leur mauvais tempérament, les failles de leur caractère, leurs péchés les plus vils. Et ils ne veulent pas changer, expliquant : “C’est ma nature. C’est comme ça que je suis.”

Quand Paul annonce avec audace : “j’ai les pensées de Christ,” il déclare en fait : “comme Jésus, j’ai accepté le rôle de serviteur.” Et Paul atteste que la même chose doit être vraie pour tous les chrétiens : “Nous pouvons tous avoir les pensées de Christ” (voir 1 Corinthiens 2:16).

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Messages écrits

La famine qui découle du manque de pardon par David Wilkerson (1931-2011)

 

Le 08.01.2019

Le pardon n’est pas une action qu’on accomplit une fois mais une façon de vivre qui a pour but de nous faire entrer dans toutes les bénédictions en Christ. “Mais moi, je vous dis : aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux” (Matthieu 5:44-45).

matthieu 6.14-15

D’après Jésus, nous ne pouvons pas choisir à qui nous pardonnons. Nous ne pouvons pas dire : “Tu m’as blessé trop profondément pour que je puisse te pardonner.” Christ nous dit : “Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même ?” (5:46).

Peu importe à qui tu en veux, si tu t’y accroches, cela te conduira à l’amertume qui empoisonne tous les aspects de ta vie. Le manque de pardon conduit à une famine spirituelle, à la faiblesse et à une perte de foi qui affecte tous ceux qui sont proches de toi.

Le pardon transforme des vies et ouvre les écluses des cieux. Il remplit notre coupe à ras bord de bénédictions spirituelles, avec une paix abondante, de la joie et du repos dans le Saint-Esprit. L’enseignement de Jésus à ce sujet est très spécifique et, si tu désires avancer dans le merveilleux royaume des bénédictions, alors retiens bien ces mots.

“Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses” (6:14-15). Ne te méprends pas ! Dieu ne fait pas un marché avec toi en disant : “Si tu pardonnes aux autres, Je te pardonnerai.” Jésus dit plutôt : “Une pleine confession de péché nécessite que tu pardonnes aux autres. La véritable repentance implique de confesser et de rejeter toutes les rancunes, de crucifier toutes traces d’amertume envers les autres.”

“Absolvez, et vous serez absous. Donnez, et il vous sera donné… car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis” (Luc 6:37-38). C’est indissociable des béatitudes apportées lors du même message : “Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !” (Matthieu 5:7). Il veut que tu pardonnes aux autres pour que tu puisses entrer dans les bénédictions et la joie réservées à Ses enfants.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Messages écrits

Un avertissement contre un évangile édulcoré par David Wilkerson (1931-2011)

 

Le 04. 01. 2019

La grande préoccupation de notre Père Céleste, c’est qu’aucun autre “évangile” ne puisse nous éloigner de la croix de Jésus Christ. De nombreux chrétiens ont vu leur foi sombrer parce qu’ils ont reçu une parole flatteuse de nombreuses années auparavant, peut-être quelque chose du genre : “Tu vas avoir un grand ministère et gagner des milliers d’âmes pour le Seigneur.” Mais rien ne s’est passé. Maintenant, cette brebis est totalement découragée, sa foi est en cendre.

David Wilkerson.jpg

Si tu veux recevoir une parole de la part du Seigneur, plonge-toi dans l’Écriture pour la recevoir. Mieux encore, qu’elle provienne du temps précieux passé dans le lieu secret avec Jésus.

Que tes amis les plus proches puissent éprouver cette parole avec toi pour la confirmer, sinon, si tu laisses quoi que ce soit se mettre en travers du véritable évangile, tu finiras dans le désespoir.

Paul était préoccupé par cette dangereuse invasion de l’Église de Christ, quand il a dit aux Éphésiens : “il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux” (Actes 20:30). Le terme grec pour “pernicieuses” signifie une obstination persistante à promouvoir une erreur.

Paul donnait cet avertissement : “Certains parmi vous ayant de l’autorité vont se lever et apporter un évangile tordu, corrompant le pur évangile.” Comment cela peut-il arriver de la part des responsables de l’église ? Remarque bien que Paul ne parlait pas des loups ni de ceux qui volent aux veuves. Non, il parlait de pasteurs qui se recroquevillent et se détournent de la prédication du plein conseil de Dieu – ceux qui présentent un évangile édulcoré, un demi-évangile, seulement une partie de la Parole de Dieu.

Il est de la responsabilité de chaque croyant de s’assurer qu’il écoute l’enseignement d’un bon berger, de quelqu’un qui prêche la Parole de Dieu dans son entier et sans compromis. Jésus dit : “Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis” (Jean 10:11). Cela signifie que le pasteur doit abandonner sa fierté et sa peur de l’homme pour nourrir son troupeau de la Parole pure de Dieu. Sois certain de ne pas écouter moins que cela.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

Ignorant de la puissance de l’Esprit de Dieu Par David Wilkerson (1931-2011)

 

Le 03.01. 2019

Nous possédons souvent des choses précieuses sans apprécier pleinement leur valeur ou leur signification. On raconte l’histoire d’un fermier qui avait travaillé dans sa petite ferme pendant toute sa vie, labourant le sol caillouteux année après année.

2 Pierre 1.3Après sa mort, la ferme est passée à son fils qui a continué à labourer le sol – mais le fils a trouvé une pépite d’or dans le sol. Le terrain était plein d’or et il est instantanément devenu un homme riche. Mais ces richesses ont été perdues pour son père, même si elles se sont toujours trouvées sur son terrain.Il en est de même avec le Saint-Esprit.

Beaucoup d’entre nous vivons dans l’ignorance de ce que nous possédons, de la puissance qui réside en nous. Certains chrétiens vivent leur vie entière en pensant qu’ils ont le Saint-Esprit, mais ils ne l’ont pas reçu dans toute Sa plénitude et Sa puissance. Il n’accomplit pas en eux l’œuvre éternelle qu’Il devait accomplir.

Certains croyants cherchent le Saint-Esprit uniquement quand ils ont des problèmes et désirent qu’Il manifeste Sa puissance. Ils espèrent qu’Il va descendre et balayer leurs problèmes. Mais Pierre dit que ce n’est pas la vérité à propos de l’Esprit. D’après-lui, nous avons le trésor en nous : “Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété” (2 Pierre 1:3).

Au Jourdain, Jean Baptiste a dit aux Pharisiens : “Moi, je baptise d’eau, mais au milieu de vous il y a quelqu’un que vous ne connaissez pas” (Jean 1:26). Ces responsables religieux avaient vu Jésus fait chair, ils l’avaient entendu parler, mais ils n’avaient pas compris qui Il était. Il ne connaissait rien de Sa puissance et de Sa gloire. De la même façon, Jésus a demandé à son propre disciple, Philippe : “Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe !” (Jean 14:9).

Depuis combien d’années dis-tu que tu es rempli du Saint-Esprit ? Est-ce qu’Il a été avec toi depuis de nombreuses années sans que tu le connaisses réellement ? Il est Celui qui nous permet de traverser les moments difficiles avec une endurance remplie de joie. Notre plus grand témoignage pour le monde, c’est d’être un chrétien qui a déposé tous ses fardeaux sur le Saint-Esprit.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

Exerce ton oreille à l’écoute de la voix de Christ par David Wilkerson (1931-2011)

 

Le 02.01. 2019

Dieu parle encore à Son peuple aujourd’hui. Et Il parle aussi clairement qu’à l’époque de l’Ancien Testament, des apôtres ou de l’Église primitive. Mais nous devons réaliser une chose : Dieu ne choisit de parler qu’à ceux qui ont des oreilles pour entendre.

Marc nous dit que Christ “leur enseigna beaucoup de choses en paraboles” (Marc 4:2). Dans ce passage, Jésus nous donne la parabole de l’homme qui a semé dans un champ. Mais quand Il a terminé Son histoire, la foule était interloquée et elle s’est demandée : “Qui est le semeur qu’il décrit ? Que représente la semence ?”

Marc 4.9-10

Jésus ne le leur a pas expliqué. L’Écriture dit : “Puis il dit : Que celui qui a des oreilles pour entendre entende” (4:9). Seuls les disciples et quelques autres ont désiré avoir des réponses, alors ils sont venus trouver Jésus après pour Lui demander la signification de cette parabole :

“Lorsqu’il fut en particulier, ceux qui l’entouraient avec les douze l’interrogèrent sur les paraboles” (4:10). Alors, Christ a pris le temps de répondre à leurs interrogations (voir 4:14-20).

Observons ce qui se produisait ici. Jésus avait donné à la foule une vérité révélée, une parole venue directement de la bouche de Dieu, mais elle les a interloqués. Tu te demandes peut-être pourquoi Jésus n’a pas expliqué la parabole plus clairement dès le départ, mais je crois qu’Il disait en fait : “Si vous voulez comprendre Ma Parole, vous devrez me chercher pour obtenir la réponse. Venez à moi avec une faim pour la vérité qui vous rendra libre et Je vous accorderai la révélation que vous cherchez.

J’imagine la majorité de cette foule rentrant à la maison ce jour-là. Leur voisins se sont attroupés autour d’eux, avides d’entendre ce que Jésus avait dit. “Dites-nous ce que vous avez appris.” Et, même s’ils ont été capables de réciter les paraboles, leurs paroles ont été mortes, sans vie, sans puissance capable de changer leurs vies. Seuls ceux qui sont restés en arrière, qui se sont attardés dans Sa présence ont reçu la révélation de Christ qui change la vie.

Désires-tu t’attendre à Christ pour recevoir Ses secrets ? Abandonne ton confort et fait ce qui est nécessaire pour exercer ton oreille à entendre Sa voix.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

La première œuvre du Saint-Esprit par David Wilkerson (1931-2011)

 

Le 01.01. 2019

Le prophète Esaïe a prophétisé ce qui se produirait quand le Saint-Esprit tomberait sur le peuple. “Jusqu’à ce que l’esprit soit répandu d’en haut sur nous, et que le désert se change en verger, et que le verger soit considéré comme une forêt” (Esaïe 32:15). Il dit : “Quand le Saint-Esprit vient, ce qui était un désert vierge devient un champ prêt à être moissonné. Un coin de terre mort est soudain submergé de fruits et ce verger grandit jusqu’à devenir une forêt. Tu seras capable de prendre des plants de cette forêt année après année et d’en augmenter continuellement la fécondité.”

Ésaïe 32 .15-16

Quand le Saint-Esprit vient, Sa première œuvre est de nettoyer Son église. C’est ce qui s’est produit lors de la Pentecôte.

Quand Pierre a commencé à prêcher avec l’onction de l’Esprit, le peuple a été puissamment convaincu et ils ont crié : “Que ferons-nous ?” (Actes 2:37).

La réponse de Pierre a été :

“Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit” (Actes 2:38).

Des milliers de personnes sont venus à Christ ce jour-là parce qu’ils ont reconnu leur péché et qu’ils ont désiré la liberté.

Quand le Saint-Esprit commence à s’occuper de choses dans l’Église de Jésus Christ, Il s’en occupe avec amour et individuellement, convainquant chacun de toutes les idoles, de tous les aspects de nous même qui s’élèvent contre la connaissance de Dieu.

Esaïe continue : “Alors la droiture habitera dans le désert, et la justice aura sa demeure dans le verger” (Esaïe 32:16). Esaïe ne parle pas d’un déversement ponctuel de l’Esprit que les gens pourraient associer à un “réveil.” Non, il décrit quelque chose qui apporte un changement durable.

“L’œuvre de la justice sera la paix, et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours. Mon peuple demeurera dans le séjour de la paix, dans des habitations sûres, dans des asiles tranquilles” (32:17-18). Le Saint-Esprit est l’administrateur de la paix de Christ – Il répartit la paix – et il ne peut y avoir de paix sans justice.

Je t’encourage à prier pour obtenir davantage du Saint-Esprit dans ta vie. Prie pour qu’Il touche ton âme et t’attire dans ton lieu secret. Il te fournira le repos et l’assurance que tu traverseras tout ce qui t’attend.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

Sorti du désert par David Wilkerson (1931-2011)

 

 

Le 28.12. 2018

De nombreux serviteurs de Dieu portent de lourds fardeaux aujourd’hui et Dieu veut rappeler à chacun : “Ma justice est proche, mon salut va paraître, et mes bras jugeront les peuples ; Les îles espéreront en moi, elles se confieront en mon bras” (Esaïe 51-5).

Dieu dit ici : “J’ai déjà prononcé les paroles de ta délivrance – Je l’ai décrétée dans mes promesses d’alliance – et J’ai étendu mon bras puissant pour te sortir de ton désert. Pourquoi ne réclames-tu pas ce que J’ai décrétée pour marcher dans la lumière de Ma liberté, de Ma joie et de Ma paix ?”

Matthieu 14.27

Dieu promet à Son peuple : “Ainsi l’Éternel a pitié de Sion, Il a pitié de toutes ses ruines ; Il rendra son désert semblable à un Éden, Et sa terre aride à un jardin de l’Éternel. La joie et l’allégresse se trouveront au milieu d’elle, Les actions de grâces et le chant des cantiques” (51:3). Il veut que Son peuple sache : “Je serai ton réconfort.

En ce moment, tout ce que tu vois, c’est l’échec, mais cela va changer ! Je vais transformer ton désert en jardin où tu pourras entrer dans Ma joie et Mon contentement.”

Il ne s’agit pas de promesses folles et vides. Elles ont été prononcées par le Dieu tout puissant, Celui qui règne sur toutes choses. Ses pensées pour Son peuple sont bonnes. Il nous aime et désire nous délivrer de toute crainte et de toute dépression. Mais le Seigneur désire aussi nous montrer comment nous en sommes arrivés là. “Tu as permis au diable de te marcher dessus.”

Nous en voyons un exemple dans la vie du roi David qui a admis : “Je suis sans force, entièrement brisé ; Le trouble de mon cœur m’arrache des gémissements” (Psaumes 38-8). David savait qu’il ne faisait qu’ajouter à son découragement en permettant à ses peurs d’encourager son trouble.

Ensuite, nous voyons la terreur qu’ont expérimentée les disciples quand ils se sont retrouvés au milieu d’une terrible tempête. Leur navire était agité par des vents puissants et de hautes vagues… mais Jésus est apparu avec Sa parole qui donne la vie : “Rassurez-vous, c’est moi ; n’ayez pas peur !” (Matthieu 14:27).

C’est la parole qu’Il adresse à tous les croyants aujourd’hui. Jésus est avec toi dans ton épreuve. Il va venir à tes côtés pour te parler et t’apporter la paix.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

L’ennemi de tous côtes par David Wilkerson (1931-2011)

 

Le 27.12.2018

Le diable trompe nombre de membres du corps de Christ, causant désespoir et confusion, sans être mis au défi dans la maison de Dieu. Pourquoi ? Trop de messages aujourd’hui visent à répondre aux besoins des gens plutôt qu’à se concentrer sur vivre une vie de victoire en Christ.

Les prédicateurs offrent des plans pour simplement continuer à avancer, en négligeant totalement la position céleste qui nous a été donnée en Christ. La vérité, c’est que ce monde a toujours été troublé, ce qui signifie que le peuple de Dieu a toujours affronté un ennemi qui attaquait de tous côtés. Les circonstances changent, mais le diable reste le même.

Éphésiens 1.17-19.jpg

Le Corps de Christ a besoin “d’un grand réveil” : une révélation et une illumination. Paul en parle : “afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force” (Éphésiens 1:17-19).

Paul disait aux Éphésiens : “Je prie pour que Dieu vous donne une révélation renouvelée et qu’Il ouvre vos yeux à l’appel qu’Il vous a donné. Je lui demande aussi de vous donner une nouvelle compréhension de votre héritage, des richesses qui vous appartiennent en Christ. Dieu veut libérer une grande puissance en vous – la même puissance qui se trouvait en Jésus.”

D’après Paul, “l’infinie grandeur de la puissance de Dieu déployée en Christ en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes” est la même “infinie grandeur de sa puissance” que possède celui qui croit (voir Éphésiens 1:19-20).

Bien-aimé, cette puissance de vie n’est ni une fantaisie, ni une illusion théologique. C’est une provision à laquelle nous pouvons accéder grâce à la croix de Christ. Ton “réveil” personnel se produit le jour où tu regardes à ta vie, regardes à Lui et crie : “Jésus, j’accepte ce que Tu as fait pour moi et je réclame ma place en Toi.”

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

La promesse du retour de Jesus par David Wilkerson

 

Le 26.12. 2018

A une époque : “Jésus revient !” était proclamé quasiment lors de chaque culte. Les évangélistes apportaient des messages qui remuaient les cœurs à propos de l’espérance du retour de Christ et il y avait une crainte sainte et une attente dans le cœur de Ses disciples. Aujourd’hui, le retour du Seigneur est rarement mentionné et, malheureusement, seuls quelques serviteurs justes semblent désirer Son retour.

Matthieu 24.44.jpg

La Bible nous met en garde contre ce manque de vigilance vis-à-vis du retour de Jésus. “dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant : Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création” (2 Pierre 3:3-4).

Certains se moquent de ce message du retour de Christ, probablement par peur – peur de se tenir devant Dieu et de devoir rendre des comptes. De tels moqueurs sont parmi nous aujourd’hui, prêchant un nouveau message : “Ne vous inquiétez pas : Christ ne revient pas. Le soleil se lèvera comme prévu demain, les saisons vont aller et venir. Aucun des avertissements que nous avons entendus dans le passé ne s’est accompli, alors amusez-vous et soyeux heureux.”

Les lois de Dieu sont devenues des sujets de moqueries en haut-lieu et l’anarchie s’insinue dans tout le pays. Nous lisons que des atrocités ont lieu dans le monde et nous voyons l’apparition de nouvelles maladies mortelles, tandis que les catastrophes naturelles augmentent en nombre et en intensité. Il devrait être évident, même pour les incroyants, que Dieu est en train d’ébranler tout ce qui peut être ébranlé.

Dans Matthieu, Jésus dit : “C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas” (Matthieu 24/44). La venue de Jésus ne devrait pas te déranger, elle devrait t’exciter ! Quand tu aimes vraiment quelqu’un, tu désires être près de cette personne, non ? Imagine un peu comment ce sera quand Jésus t’appellera par ton nom.

Au milieu de ces temps, Jésus dit : “Je viens bientôt” et la fiancée de Christ répond : “Viens, Seigneur Jésus, viens” (voir Apocalypse 22:20). C’est notre espérance bénie !

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

Messages écrits

Le rappel glorieux de ce qu’est Noël! par David Wilkerson (1931-2011)

 

Le 25.12.2018

La crèche de Bethléem nous parle directement de la résurrection de Christ ! Il était pleinement humain à sa naissance – le sang de Marie l’a nourri alors qu’il était dans son ventre – mais sa naissance était une percée de l’éternité. Nous lisons : “Ce peuple, assis dans les ténèbres, a vu une grande lumière ; et sur ceux qui étaient assis dans la région et l’ombre de la mort la lumière s’est levée” (Matthieu 4:16). La lumière dont il est parlé ici est la vie éternelle, la résurrection des morts.

Osée a prophétisé la venue du Messie : “Je les rachèterai de la puissance du séjour des morts, Je les délivrerai de la mort. O mort, où est ta puissance ? Séjour des morts, où est ta destruction ?” (Osée 13-14).

Matthieu 4.16

Quand Jésus est venu dans le monde, Il a accompli cette prophétie en disant : “Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais” (Jean 11 :25-26). Jésus demande : “Sais-tu pourquoi Je suis ici ? Sais-tu pourquoi Je suis né dans la pauvreté, pourquoi les bergers M’ont adoré, pourquoi les mages M’ont apporté des cadeaux, pourquoi les anges ont chanté cette nuit-là ? C’est pour que tu puisses avoir la vie éternelle.” Oui, Jésus Lui-même fait le lien entre Sa naissance et Sa résurrection : “car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé… La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour” (Jean 6:38,40).

La vie de résurrection est déjà disponible pour nous – dans cette vie. Nous avons cette promesse : “comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie” (Romains 6:4).

Que nous puissions garder à l’esprit la résurrection lorsque nous célébrerons Noël cette année. Que l’image de la crèche puisse être un pont : le pont de Christ franchissant l’abîme entre la Terre et le Ciel et nous donnant la vie éternelle en tant que rédempteur. Quel rappel glorieux de ce qu’est Noël !

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

Messages écrits, Non classés

Résister à la paresse – David wilkerson

Marc 13.35-37.jpg

Résister à la paresse
Par David wilkerson

(1931-2011)

Le 21.12. 2018

Alors que l’Amérique s’enfonce toujours plus loin dans l’impiété, de plus en plus de chrétiens décident de suivre leur propre chemin. De telles personnes ne veulent pas être revêtues des habits de justice de Christ. Elles veulent simplement vivre par elles-mêmes, sans obligations ni engagements. Par leur attitude, elles disent au Seigneur : “Laisse-moi profiter de mon association avec Toi juste pour que les autres me voient comme quelqu’un de bien.”

Les églises en Amérique et partout dans le monde sont remplies de millions de gens qui se disent chrétiens mais qui n’ont aucune intimité avec Jésus. Ils ne passent pas de temps dans la prière et ne prennent par leur Bible pour voir ce qu’Il désire pour eux.

D’une certaine façon, ces gens se sont associés eux-mêmes au nom de Christ. Notre Seigneur n’a aucune part dans cet arrangement. Christ a clairement prévenu dans l’évangile de Marc : “Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin ; craignez qu’il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine. Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez” (Marc 13:35-37).

Nous lisons la parabole des dix vierges, cinq sages et cinq folles (voir Matthieu 25:1-13). “Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent” (Matthieu 25:5). Toutes les vierges, sages et folles, s’étaient endormies. Comment ces vierges ont-elles pu s’assoupir ? Comment un serviteur de Dieu, qui s’est préparé depuis si longtemps pour le retour du Seigneur, pourrait-il être endormi quand Jésus approche ?

Regardons cet avertissement de Paul : “c’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru” (Romains 13:11). Paul avertit aussi : “Réveille-toi, toi qui dors, Relève-toi d’entre les morts, Et Christ t’éclairera. Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages ; rachetez le temps, car les jours sont mauvais” (Éphésiens 5:14-16).

Si tu as l’impression d’être devenu paresseux dans ta recherche de Jésus, décide de Le chercher de tout ton cœur, de toute ton âme, de toutes tes pensées et de toute ta force. Commence à prier toute la journée et fais de Christ le centre de tes pensées et de ta vie.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

 

Messages écrits

Commence à creuser aujourd’hui! – David wilkerson

Matthieu 13.34-35

Commence à creuser
aujourd’hui!
Par David wilkerson

(1931-2011)

Le 19.12. 2018

Matthieu dit que Jésus parlait en paraboles : “Jésus dit à la foule toutes ces choses en paraboles… afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète : j’ouvrirai ma bouche en paraboles, je publierai des choses cachées depuis la création du monde” (Matthieu 13:34-35).

De nombreux chrétiens pensent que les paraboles sont très simples, mais d’après Christ, il existe une vérité cachée derrière chaque parabole. Ces vérités ne peuvent être découvertes que si on les cherche avec persévérance. Certains croyants lisent rapidement les paraboles, présumant qu’il s’agit de leçons évidentes, et passent vite à ce qu’ils considèrent comme des “vérités plus profondes.” Ils veulent une théologie étalée clairement devant eux, exposée en détails.

Jésus a donné une parabole à propos d’un trésor dans un champ : “Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ” (Matthieu 13:44).

Le champ symbolise toutes les régions du monde où l’évangile a été prêché et reçu. Et l’homme qui travaille dans le champ symbolise tous ceux qui servent Jésus. Cet homme a appris d’une source fiable qu’un trésor est enterré quelque part dans le champ – le trésor de savoir que Christ est tout ce dont il a besoin. Toutes joies, directions et buts – en réalité, toutes les richesses du Ciel – sont à lui en Jésus. Alors, pendant que les autres travaillent sans ardeur, lui se met à creuser frénétiquement pour essayer de trouver le trésor.

Curieusement, quand il finit par le trouver, il le cache. Pourquoi ? Parce qu’il veut être sûr de ne pas se le faire voler. Il ne veut pas que quelqu’un ou quelque chose le détourne de la grande vérité qu’il a trouvée en Christ.

Quand Jésus dit que le travailleur “va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ,” cela signifie pour nous que nous échangeons notre confiance en nous-même et nos bonnes œuvres, nos peurs et nos doutes, contre Son grand cadeau de vie. Nous échangeons notre temps, nos pensées, notre volonté, et nos plans contre l’eau vive, le pain de vie, la joie et la paix.

Ce trésor te semble-t-il avoir de la valeur ? Pour le trouver, je te presse de commencer à creuser dès maintenant !

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

Un lieu de repos promis – David wilkerson

Hébreux 4.9.jpg

Un lieu de repos promis
Par David wilkerson

(1931-2011)

Le 18.12. 2018

Le livre entier du Deutéronome consiste en une série de messages d’adieu de Moïse, adressés à ceux qui ont survécu à quarante années d’errance dans le désert et qui étaient destinés à posséder le Pays Promis. Il rappelle à la nouvelle génération l’importance de l’obéissance.

Vous connaissez l’histoire de vos pères. Ils formaient un peuple appelé, choisi et oint par Dieu mais ils ont perdu la vision. Le Seigneur les aimait tellement qu’Il les a porté dans Ses bras encore, encore et encore. Pourtant, ils n’ont cessé de murmurer contre Lui, de L’attrister.”

Moïse continue : “Finalement, la patience de Dieu est arrivée à son terme. Il a vu qu’ils étaient enfoncés dans l’incrédulité et que rien ne pouvait changer leur état d’esprit. Leur cœur était aussi dur que du granite, alors Dieu leur a dit : ‘Vous n’entrerez pas dans Mon Pays Promis. Vous allez faire demi-tour et retourner dans le désert.’”

Quelles paroles puissantes. Mais Moïse ne parlait pas seulement à la nouvelle génération d’Israélites, mais à chaque générations de croyants qui ont suivi, y compris nous, aujourd’hui. Comme tous les autres récits de l’Ancien Testament, celui-ci a été écrit : “pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles” (1 Corinthiens 10:11).

Moïse nous montrait le danger de l’incrédulité. Il nous a averti de prendre garde pour ne pas souffrir les mêmes conséquences qui sont tombées sur ceux qui nous ont précédés : “afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance” (Hébreux 4:11).

De nombreux croyants d’aujourd’hui ont laissé Satan les convaincre qu’ils n’étaient pas assez bons, que Dieu était encore en colère pour leurs péchés passés mais, tout comme pour Israël, tes choix vont déterminer le cours des années qui te restent.

Une promesse t’attend, tout comme c’était le cas pour Israël : “Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu” (Hébreux 4:9). Le Seigneur t’a sauvé pour t’amener dans un lieu de repos, un lieu de foi inébranlable et de confiance en Dieu. Fais-Lui confiance pour t’y mener !

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

 

 

Messages audio - vidéo

Est-ce que j’écoute les hommes ou Dieu?- David wilkerson

Hébreux 4.16

Est-ce que j’écoute
les hommes ou Dieu?
Par David wilkerson

(1931-2011)

Le 14.12. 2018

L’apôtre Jean a reçu une révélation de la gloire du Christ glorifié : “Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix… dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis” (Apocalypse 4:1-2).

Une porte a été ouverte dans le ciel pour nous, aujourd’hui. Comme Jean, nous sommes appelés à “monter ici.” L’Écriture dit : “Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins” (Hébreux 4:16). Cet appel à entrer dans la salle du trône a été ignoré à la fois par les pasteurs et par les membres des églises. Peu de croyants reconnaissent réellement la voix de Dieu et peu de responsables parlent en Son nom.

La période d’isolement que Jean a connue sur Patmos (voir Apocalypse 1:9) lui a été imposée par des hommes sans Dieu. Je crois que les personnes dans les églises ont besoin de vivre une “expérience de Patmos” – un temps imposé où l’on met de côté notre moi pour chercher la face de Dieu. Les chrétiens d’aujourd’hui ont le temps de regarder la télévision, de faire du shopping ou de surfer sur internet, de communiquer avec les autres sur les réseaux sociaux, mais très peu “montent” jusqu’au trône de Dieu. Pourtant, le Seigneur a promis : “Si vous montez ici, je vous révélerai Ma miséricorde et Ma grâce et Je vous montrerai des choses que vous n’avez jamais vues auparavant.”

Cela ne veut pas dire que nous devons abandonner notre travail, notre famille, notre témoignage. En fait, il est tout à fait possible d’être une personne occupée et de vivre une “expérience de Patmos.” Ce qui importe, c’est de faire taire toutes les voix, toutes les activités et toutes les choses qui nous empêchent d’entendre la voix de Dieu. Nous devons nous centrer sur une seule chose : “Est-ce que j’écoute les hommes ou le Saint-Esprit ?

Le Seigneur est heureux quand tu décides de passer du temps seul avec Lui. Une fois que Christ devient ton seul point de concentration, tu deviens capable de recevoir du discernement et une direction qui viennent directement d’en haut.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

 

Messages écrits

Une bonne raison de se réjouir – David wilkerson

Éphésiens 1.3

Une bonne raison
de se réjouir
Par David wilkerson
(1931-2011)

Le 13.12.2018

Paul dit : “Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ !” (Éphésiens 1:3). Paul nous dit, en substance : “Tous ceux qui suivent Jésus sont bénis de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes, là où se trouve Christ.” Quelle bénédiction incroyable.

Paul a écrit cette épître “aux fidèles en Jésus Christ” (1:1) – des croyants qui étaient certains de leur salut. Les Éphésiens avaient été bien enseignés en ce qui concerne l’évangile de Jésus Christ et l’espérance de la vie éternelle. Ils savaient qui ils étaient en Christ et étaient assurés de leur position céleste en Lui. Ils comprenaient pleinement que Dieu avait ressuscité Jésus des morts et qu’Il siégeait désormais à la droite du Père (1:20). Ils savaient qu’ils avaient été choisis par Dieu dès avant la fondation du monde (1:4) et comprenaient qu’ils avaient été adoptés par Jésus Christ (1:5).

Quand les Éphésiens ont entendu la parole de vérité, ils l’ont cru et lui ont fait confiance. En fait, ils étaient enracinés dans cette vérité : ils étaient faits pour “s’asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ” (2:6). En d’autres termes, ils avaient reçu une doctrine solide et savaient comment entrer dans la joie des promesses de Dieu. J’ai bon espoir que tu sois comme ces Éphésiens : fidèle, bien enseigné, acceptant la victoire qui vient par la foi et non par les œuvres.

Tu n’as peut-être pas l’impression d’être dans “les lieux célestes,” mais dès que tu places ta confiance en Jésus, Il vient résider dans ton cœur. Paul nous dit que Dieu nous fait asseoir ensemble avec Christ “afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous” (2:7). Il souligne que l’effet que nous en verrons dans notre vie quotidienne est la bonté aimante de Dieu qui réchauffe notre cœur. Pour cette raison, nous pouvons nous réveiller en criant : “Alléluia ! Dieu, Christ et le Saint-Esprit désirent être près de moi.” C’est très certainement une bonne raison de se réjouir !

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

Où regarder quand vient le doute – David Wilkerson

As-tu déjà eu l_impression que Dieu

Où regarder
quand vient le doute
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 12.12. 2018

Noé a vécu dans une génération qui était hors de contrôle. La violence et le meurtre étaient partout et une méchanceté indescriptible s’était développée sans raison.

“L’Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre… L’Éternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre… Et l’Éternel dit : J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel ; car je me repens de les avoir faits” (Genèse 6:5-7).

Dieu dit à Noé : “Je vais détruire toute chair, mais Je vais te préserver, toi et ta famille. Je veux que tu construises une arche et que tu rassembles une paire de chaque animal. Pendant que tu construiras, Je montrerai de la miséricorde aux habitants de la Terre. Ensuite, j’enverrai une pluie qui tombera pendant quarante jours et quarante nuits. Un grand flot balaiera toutes les choses vivantes.” Ensuite, Dieu a donné à Noé les dimensions de l’arche – sa longueur, sa largeur et sa profondeur – avec tous les détails (voir Genèse 6:11-22).

Noé a reçu la tâche de construire une arche immense tout en vivant dans un monde dangereux et violent. Il a dû tout accepter par la foi, sans nouvelle directive pendant de nombreuses années. Je suis certain qu’on s’est moqué de lui et qu’il a été menacé pendant qu’il travaillait fastidieusement, mais il a continué à construire et à croire pendant que le monde autour de lui dansait, s’amusait et s’adonnait à la sensualité.

Dieu a dit à cet homme : “Je te demande de M’obéir et, si tu commences à douter, tu dois avoir confiance en ce que Je t’ai dit.” C’était tellement illogique et déraisonnable que Noé a dû se décourager par moment et se demander s’il avait réellement entendu Dieu lui parler.

As-tu déjà eu l’impression que Dieu te parlait, avec ensuite un silence pesant ? Pas d’autre direction, aucun signe venant du Ciel ? Sois encouragé ! Noé est resté fidèle et, grâce à son obéissance, il fait partie de la liste des “héros de la foi.” Il “devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi” (Hébreux 11:7). Dans tes moments de doute, reprends espoir en te rappelant que la victoire est tienne en Christ, comme pour ces grands héros qui sont énumérés.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

Messages écrits

Chasser l’incrédulité – David Wilkerson

Romains 10.17.jpg

Chasser l’incrédulité
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 11.12. 2018

Nous vivons une époque qui voit la plus grande révélation de l’évangile de toute l’Histoire. Il y a davantage de prédicateurs, de livres, de médias que dans tout le reste de l’Histoire. Pourtant, il n’y a jamais eu plus de détresse, d’affliction et de confusion parmi le peuple de Dieu. Les pasteurs d’aujourd’hui destinent leurs messages à relever les gens et à les aider à gérer leur désespoir. Ils prêchent sur l’amour et la patience de Dieu, nous rappelant qu’Il comprend nos temps de découragement. Il nous est dit : “Tenez bon. Soyez encouragés. Même Jésus a eu l’impression d’être abandonné par Son Père.”

Il n’y a rien de faux là-dedans. Mais il y a tout de même une raison pour laquelle nous voyons si peu de victoire et de délivrance : c’est l’incrédulité. Le fait est que Dieu parle avec clarté dans ces derniers temps : “Je vous ai déjà donné ma Parole. Elle est achevée – alors maintenant, tiens ferme grâce à elle.”

Certains disent que nous expérimentons une famine de Parole de Dieu, mais la vérité c’est que nous expérimentons une famine d’écoute de la Parole de Dieu et d’obéissance. Pourquoi ? Parce que la foi ne peut pas nous être donnée par la logique ni la raison. Paul a clairement déclaré : “Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ” (Romains 10:17). Le seul moyen pour que la vraie foi puisse se lever dans le cœur d’un croyant, c’est l’écoute de la Parole de Dieu – c’est-à-dire la croire, lui faire confiance et agir en conséquence.

Es-tu découragé ? Le Seigneur dit : “Je te donne Ma Parole.”
* “Qu’ainsi tout homme pieux te prie au temps convenable !… tu me garantis de la détresse, Tu m’entoures de chants de délivrance. Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; Je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi” (Psaumes 32:6-8).
* “Voici, l’œil de l’Éternel est sur ceux qui le craignent, sur ceux qui espèrent en sa bonté” (Psaumes 33:18).
* “Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, et il le sauve de toutes ses détresses” (Psaumes 34:6).

En seulement trois psaumes, nous recevons suffisamment de la Parole de Dieu pour chasser toute incrédulité. Je te presse maintenant de l’écouter, de lui faire confiance et de lui obéir. Et, finalement, de te reposer sur elle.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

 

Messages écrits

Un encouragement pour ceux qui sont aveugles par le diable – David Wilkerson

Ésaïe 51 .22-23

Un encouragement pour ceux
qui sont aveugles par le diable
Par David Wilkerson
(1931-2011)

Le 6.12. 2018

Dans le chapitre 51 d’Esaïe, le Seigneur a délivré un message puissant pour tous ceux qui poursuivent la justice. Il déclare : “Écoutez-moi, vous qui poursuivez la justice, qui cherchez l’Éternel !” (51:1). Quelques versets plus tard, il en appelle encore à ceux “qui connaisse[nt] la justice, peuple, qui a ma loi dans ton cœur !” (51:7). Quand Esaïe a délivré ce message, son auditoire était le peuple d’Israël, mais Dieu dirigeait cet appel vers tous les croyants dévoués d’aujourd’hui – tous ceux qui cherchent Jésus avec une grande passion. Plus tard, Dieu s’adresse à Ses auditeurs en disant : “malheureuse, ivre, mais non de vin !” (5:21).

A l’époque où Esaïe a prophétisé, Israël était esclave à Babylone et Dieu voulait que Son peuple qui Lui était précieux sache qu’Il voyait dans quelle situation ils se trouvaient. De la même façon, aujourd’hui, Il s’adresse à tous les chrétiens qui sont captifs d’une forme d’esclavage, quelle qu’elle soit. Ce lien peut être mental, physique ou spirituel – cela n’a pas d’importance pour Dieu. Ses yeux sont sur tous les saints qui trébuchent sous le poids d’un terrible fardeau et Il leur adresse cette parole :

“Ne crois pas une seconde que ce poids t’accable à cause d’un péché. Au contraire, tu es sous une attaque directe de Satan. L’ennemi de ton âme t’a accusé et tourmenté et, maintenant, comme une personne ivre de vin, tu es dans le brouillard. Tu es aveuglé par le diable mais je veux que tu écoutes parce que J’ai une parole pour toi.”

Si ton âme traverse une nuit sombre, si elle est abattue par des chaînes pécheresses ou assise sur les cendres de ce qu’elle perçoit comme un échec, Dieu a un message pour toi : “Voici, je prends de ta main la coupe d’étourdissement… Je la mettrai dans la main de tes oppresseurs” (51:22-23).

Le Seigneur te dit : “Je suis là pour plaider ta cause, pour intervenir en ta faveur. Je vais éloigner de toi la coupe de frayeur qui tourmente ta vie et la placer dans les mains de ceux qui t’oppriment. Je ne vais pas permettre à ce harcèlement de continuer.”

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

 

 

Messages écrits

La paix de Dieu dans les moments difficiles – David Wilkerson

La Parole de Dieu est si puissante,

La paix de Dieu
dans les moments difficiles
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 5.12. 2018

Considère l’une des promesses les plus puissantes dans toute la Parole de Dieu : “Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, et que les montagnes chancellent au cœur des mers, quand les flots de la mer mugissent, écument, se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes. Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, le sanctuaire des demeures du Très-Haut. Dieu est au milieu d’elle : elle n’est point ébranlée ; Dieu la secourt dès l’aube du matin. Des nations s’agitent, des royaumes s’ébranlent ; Il fait entendre sa voix : la terre se fond d’épouvante. L’Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite… C’est lui qui a fait cesser les combats” (Psaumes 46:2-7,9).

La Parole de Dieu est si puissante, si immuable, qu’Il nous dit : “Vous n’aurez jamais besoin d’avoir peur. Peu importe si le monde entier est en tumulte. La Terre peut trembler et faire s’écrouler les montagnes ou déborder les océans. Le chaos peut être total mais, à cause de Ma Parole, tu connaîtras une paix semblable à une rivière.”

Même maintenant, alors que notre monde traverse une période de trouble et que beaucoup expérimentent des souffrances et des problèmes personnels, le Psaume 46 résonne pour le peuple de Dieu : “Je suis avec toi à travers tout cela. Mon peuple ne sera ni détruit ni ébranlé.”

Essaye de comprendre ce que le Seigneur nous dit dans ce psaume. Notre Dieu est disponible à chaque instant, de jour comme de nuit. Il est à notre côté, désireux de nous parler et de nous guider et Il rend cela possible en permettant à Son Esprit Saint de résider en nous.

Pierre a écrit : “lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine” (2 Pierre 1:4). La paix surnaturelle fait partie de la nature divine et elle est disponible pour tous ceux qui obéissent à Sa Parole.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

Messages écrits

La récompense de la persévèrance – David Wilkerson

Jacques 5.11.jpg

La récompense
de la persévèrance
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le  4. 12. 2018

Toute discussion sur la souffrance et les épreuves doit commencer avec le croyant le plus désespéré de tous les temps – un serviteur juste, fidèle, ayant la crainte de Dieu, dévoué à la prière et à l’adoration. Quand la souffrance et les problèmes ont submergé sa vie, ce même homme a commencé à faire des remarques désobligeantes sur Dieu et sur la hauteur de sa souffrance. “Et quand il m’exaucerait, si je l’invoque, je ne croirais pas qu’il eût écouté ma voix, Lui qui m’assaille comme par une tempête, qui multiplie sans raison mes blessures” (Job 9:16-17).

Job a perdu tout ce qui lui était cher : sa famille, sa santé, ses biens et même l’espoir. Cette déclaration à propos de Dieu dans ce passage n’est qu’une parmi tant d’autres que ce pauvre homme a fait quand ses terribles peines se sont multipliées.

Notre nation se précipite dans une période de troubles, une époque telle que le monde n’en a jamais connue. En cet instant, de nombreux croyants dévoués expérimentent des difficultés auxquelles leurs expériences précédentes ne les ont pas préparés. Les chrétiens voient leur mariage être mis à l’épreuve, certains voient leur santé se détériorer, d’autres souffrent de difficultés financières et les jeunes sont perdus dans l’insanité de notre époque.

Pour les jours qui sont devant nous, nous ne pouvons pas nous leurrer, nous ne pouvons pas croire que les chrétiens seront immunisés contre la souffrance. Mais nous pouvons être assurés que notre Père céleste sera fidèle pour nous garder à travers toutes nos épreuves et nous délivrer, comme il l’a fait pour Job.

“Vous avez entendu parler de la patience de Job, et vous avez vu la fin que le Seigneur lui accorda, car le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion” (Jacques 5:11).

Job a persévéré et Dieu lui a rendu tout ce qu’il avait et plus encore. De la même façon, quand tu arrives à la fin de ton épreuve, tu possèdes dans ton cœur une assurance véritable : celle que Dieu est au contrôle de ta vie. Alors, tu es capable de témoigner de la bonté de Dieu, comme Job l’a fait quand il a dit avec confiance : “Voici, qu’il me tue, j’espérerai en lui” (Job 13:15).

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

Messages écrits

La guerre au-dessus de toutes les guerres – David Wilkerson

Apocalypse 12.7-8.jpg

La guerre au-dessus
de toutes les guerres
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 30.11. 2018

“Et il eut guerre dans le ciel” (Apocalypse 12:7).

Nous entendons beaucoup parler de la guerre aujourd’hui – terrorisme, guerre au Moyen Orient, menaces nucléaires provenant de différentes nations. Jamais dans toute l’Histoire, il n’y a eu autant de guerres sur toute la Terre. Et, grâce à la communication instantanée dont nous jouissons, nous recevons presque immédiatement des rapports sur les bombes, les embuscades, les pertes humaines.

Je suis convaincu que c’est de cela dont parlait Jésus : “Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres” (Matthieu 24:6). Et, tout comme Jésus l’a prophétisé, le cœur des gens défaille maintenant de frayeur. “Les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre” (Luc 21:26). Les guerres que nous voyons causent la terreur sur toute la Terre, pourtant, ces guerres ne sont que les symptômes d’une guerre bien plus grande. Tu vois, en réalité, il n’y a qu’une seule guerre et cette guerre-au-dessus-de-toutes-les-guerres se déroule dans le Ciel – une guerre entre Dieu et le diable.

Cette guerre a été déclarée il y a des milliers d’années. L’Apocalypse nous dit : “Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon [Satan]. Et le dragon et ses anges combattirent” (12:7). Pendant qu’il était dans le Ciel, Satan a rassemblé tous les anges déchus qu’il avait trompé pour s’élever contre Dieu, parce qu’il voulait usurper l’autorité de Dieu et prendre son trône.

Mais le diable a perdu cette première bataille et Dieu l’a chassé, ainsi que ses anges rebelles, hors du Ciel. Satan avait déjà trompé ces anges et, quand Dieu a créé l’humanité, il a décidé de la tromper, elle-aussi.

La rébellion de Satan n’a pas pris Dieu par surprise. Dès avant la fondation du monde, Dieu avait établi un plan de bataille pour vaincre l’ennemi. Le Seigneur a créé un homme à son image et lui a permis d’avoir sa propre volonté – ensuite, Il a envoyé Son Fils, Jésus, pour racheter toute l’humanité !

Jésus attend patiemment que la dernière moisson soit rentrée mais, jusqu’au retour du Seigneur, nous pouvons vivre dans la victoire : “Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés” (Romains 8:37).

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

Messages écrits

Il y a de la guérison dans tes larmes -David Wilkerson

Psaume 43.5

Il y a de la guérison
dans tes larmes
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 29.11. 2018

Est-ce que tu es dans une situation effrayante en ce moment ? Est-ce que tu te sens désespéré, vide, dépouillé ? Je te le dis : ton épreuve va s’achever, mais qu’est-ce que Dieu attend de toi, maintenant, alors que tu es durement éprouvé ?

Peut-être es-tu attristé, angoissé au sujet d’une lutte qui semble ne pas vouloir finir. Tu es courbé, plus découragé que jamais. Ton ami peut te dire : “Ne pleure pas et ne t’attriste pas. Ce n’est pas montrer de la foi.” Mais la vérité, c’est que tu peux pleurer, même si tu as la foi. Tu ne peux pas éviter ta souffrance. En fait, il y a un pouvoir de guérison dans tes larmes. Tes pleurs n’ont rien à voir avec ta confiance en la Parole de Dieu.

Par moments, tu te demandes peut-être : “Seigneur, qu’est-ce que j’ai fait de mal ? Est-ce que Tu es en train de me juger ?” Tu as peut-être même envie de le confronter en criant : “Pourquoi as-tu laissé cela se produire ?” Je te le dis : Dieu te laisse du temps pour poser ces questions. Il permet à ta chair d’avoir ses colères.

Finalement, le Seigneur vient vers toi et dit : “Tu as le droit de ressentir tout cela, mais tu n’as aucune raison de M’accuser ou de douter de Moi. Je t’ai fait une promesse. En fait, je t’ai donné tout ce dont tu as besoin. Tu dois t’emparer de cette promesse, maintenant. Si tu le fais, Ma Parole deviendra vie en toi et t’apportera une guérison plus grande que n’importe quel médicament, plus puissante que n’importe quelle rivière de larmes.”

A travers toute la Bible, nous voyons des hommes et des femmes de Dieu qui ont traversé des moments de crainte dans leur âme et leur esprit. Encore et encore, le psalmiste demande : “Pourquoi t’abats-tu, mon âme” (Psaume 42: 5). Également dans 42: 6 et 11 et dans le psaume 43:5, nous constatons un sentiment similaire.

Le Seigneur comprend tes temps de confusion et de doute et Il attend que tu regardes à Lui et que tu Lui fasses confiance. “Tu t’es fait entendre, mais maintenant, Je veux que tu Me fasses confiance. Retourne à Ma Parole et Je t’aiderai à t’en sortir.” Aies confiance en Ses promesses et permets-Lui de devenir la joie de ta vie.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

Messages audio - vidéo

Les exigences de la foi – David Wilkerson

Psaume 34 .6-8

Les exigences de la foi
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 28 novembre 2018

Lorsque Dieu dit à l’humanité: «Crois», il demande quelque chose qui dépasse la raison. La foi est totalement illogique et sa définition même a quelque chose de déraisonnable. Pensez-y: Hébreux dit que la foi est la substance de quelque chose que l’on espère, une preuve invisible (voir Hébreux 11: 1). En bref, on nous dit: «Il n’ya aucune substance tangible ni aucune preuve du tout.» On nous demande pourtant de croire.

Le fait est que nous sommes tous confrontés à des circonstances difficiles dans cette vie. Pourtant, je crois que si nous pouvons comprendre la nature de la foi – sa nature illogique et déraisonnable – nous trouverons l’aide dont nous avons besoin pour passer.

Considérons Abraham. Dieu lui dit: “Lève-toi, sors et quitte ton pays.” Abraham se demanda sûrement: “Où dois-je aller, Seigneur?” Mais Dieu lui a juste dit d’y aller!

Ce n’était pas logique. en fait, cela semblait déraisonnable. Si un mari rentrait à la maison et informait sa femme qu’ils déménageaient immédiatement, elle aurait toutes sortes de questions. Où? Pourquoi? Comment? Quand? Et il ne serait pas acceptable pour lui de ne pas avoir de réponses.

Mais Abraham avait entendu parler de Dieu! «Par la foi, Abraham a obéi lorsqu’il a été appelé à se rendre à l’endroit où il recevrait en héritage. Et il sortit sans savoir où il allait »(Hébreux 11: 8). Abraham a emballé sa famille et s’est mis en route, ne sachant pas où ils finiraient. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il avait un bref mot de Dieu à faire et l’assurance qu’il ne lui serait fait aucun mal.

La foi exigeait qu’Abraham n’agisse que par une promesse. Il a obéi et la Parole dit: «Il lui a imputé la justice» (Genèse 15: 6).

Le Seigneur vous dit, comme il l’a dit à Abraham: « Je vous donne ma Parole et je répondrai à votre cri. » « Ce pauvre homme a crié, et le Seigneur l’a entendu … Les yeux du Seigneur sont sur les justes et Ses oreilles sont ouvertes à leur cri »(Psaume 34: 6, 15). Faites-lui confiance aujourd’hui pour vous donner exactement ce dont vous avez besoin.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

 

Messages écrits

Le problème de notre propre cœur – David Wilkerson

Proverbes 4.23.jpg

Le problème
de notre propre cœur
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 27.11. 2018

“Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie” (Proverbes 4:23).

Nous entendons peut-être des prédications sur la nécessité de prier, de jeûner et d’étudier les Écritures. Et nous supplions peut-être Dieu de nous donner une plus grande faim de Lui, une marche plus proche de Lui et une plus grande passion pour Jésus. Mais les Proverbes nous disent que nous devons nous préoccuper d’une chose encore plus importante. Ce verset parle des choses du cœur, des choses cachées, secrètes, qui déterminent le flot de vie qui sort de nous.

Même si nous prions plus longtemps, jeûnons plus souvent et lisons la Bible avec plus d’application, nous pouvons rester souillés dans nos pensées et ne laisser couler un mince filet de ce flot de vie.

Jésus nous dit clairement ce qui souille une personne : “Écoutez, et comprenez. Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme” (Matthieu 15:10-11). Quelles sont ces choses du cœur ? Quels sont ces chemins qui souillent notre être intérieur puis notre être tout entier ?

La Bible pointe trois choses : une bouche souillée, des oreilles souillées et des yeux souillés. En tant que serviteurs de Dieu, nous ne pouvons pas permettre que quoi que ce soit gêne le flot de la vie de Christ en nous. Nous devons soumettre notre cœur et nos actions à Sa Parole, parce que si une partie de notre être intérieur est souillée, notre vie extérieure et notre témoignage en seront gênés.
* Une bouche souillée – Jacques met en garde : “ La langue aussi est un feu ; c’est le monde de l’iniquité” (Jacques 3:6).
* Des oreilles souillées – “Le Seigneur, l’Éternel, m’a ouvert l’oreille, et je n’ai point résisté, je ne me suis point retiré en arrière” (Esaïe 50:5). Le Saint-Esprit a exercé l’oreille du Fils pour qu’Il entende la Parole du Père et Il a été prompt à l’écouter.
* Des yeux souillés – “Ne jugez pas selon l’apparence, mais jugez selon la justice” (Jean 7:24).

Aucune personne n’est trop sainte pour négliger les avertissements de Jésus et ne pas changer. Demande au Saint-Esprit de sonder ton cœur et te rendre pur dans chaque domaine de ta vie.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

 

 

Messages écrits

Un appel a focaliser notre coeur sur Dieu – David Wilkerson

Le Seigneur partage avec nous Ses pensées..jpg

Un appel a focaliser
notre coeur sur Dieu
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 23.11. 2018

Le prophète Jérémie était un homme qui avait décidé dans son cœur de chercher le Seigneur, et la Parole de Dieu est venue vers lui. Encore et encore, nous lisons : “La Parole de l’Éternel fut adressée à Jérémie.”

De nombreux commentateurs appellent Jérémie « le prophète qui pleure », et c’est certainement vrai. Mais il nous a aussi apporté la nouvelle la plus joyeuse, la plus digne de louange de tout l’Ancien Testament. Après tout, il a annoncé la gloire de la Nouvelle Alliance : “Je traiterai avec eux une alliance éternelle, Je ne me détournerai plus d’eux, Je leur ferai du bien” (Jérémie 32:40). “Je rassasierai de graisse l’âme des sacrificateurs, et mon peuple se rassasiera de mes biens, dit l’Éternel” (31:14).

Ça c’est une bonne nouvelle ! La Nouvelle Alliance est pleine de miséricorde, de grâce, de joie, de paix et de bonté. Mais derrière chaque parole de Jérémie se trouve un cœur entièrement brisé.

Jérémie écrit : “ Mes entrailles ! mes entrailles : je souffre au dedans de mon cœur, le cœur me bat, je ne puis me taire ; car tu entends, mon âme, le son de la trompette, le cri de guerre” (4:19).

Jérémie versait des larmes saintes qui n’étaient pas seulement les siennes. En effet, le prophète a entendu Dieu lui parler de Son cœur brisé. D’abord, le Seigneur a prévenu Jérémie qu’Il allait envoyer le jugement sur Israël. Ensuite, Il a dit au prophète : “Sur les montagnes je veux pleurer et gémir, sur les plaines du désert je prononce une complainte” (9:10). Le terme grec pour le mot “complainte” utilisé ici signifie “pleurer.” Dieu Lui-même pleurait sur le jugement qui allait venir sur Son peuple.

Le Seigneur partage avec nous Ses pensées. Nous vivons une époque “de vie ou de mort” en ce moment et je te presse de disposer ton cœur à rechercher Dieu avec application et détermination. Plonge dans Sa Parole avec un amour et un désir sans cesse grandissant. Il sera fidèle à Sa Parole et te guidera vers ce qu’Il veut te révéler.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

Comme si Jesus lui-même priait – David Wilkerson

Jean 17. 21 et 23.jpg

Comme si Jesus
lui-même priait
Par David Wilkerson
(1931-2011)

Le 22.11. 2018

Réclamer la puissance dans le nom de Christ n’est pas une vérité théologique cachée et compliquée. Les librairies sont pleines de livres écrits uniquement sur le sujet du nom de Jésus, écrits pour aider les croyants à comprendre l’implication profonde cachée derrière le nom de Christ. Pourtant, la majorité de ces livres sont si “profonds”, justement, qu’ils passent bien au-dessus de la tête des lecteurs.

Je crois que la vérité que nous sommes destinés à saisir à propos du nom de Jésus est si simple qu’un enfant peut la comprendre. La voilà, tout simplement : quand nous faisons une demande dans le nom de Jésus, nous devons être pleinement persuadés que c’est exactement comme si Jésus Lui-même demandait quelque chose au Père. Comment cela peut-il être vrai ?

Nous savons que Dieu aime Son Fils. Il parlait avec Jésus et L’enseignait pendant le temps qu’Il a passé sur Terre et Dieu, non seulement entendait chaque prière de Son Fils, mais Il y répondait aussi. Pour résumer, le Père n’a jamais refusé de répondre à une requête de Son Fils.

Aujourd’hui, tous ceux qui croient en Jésus sont revêtus de son statut de Fils. Et le Père Céleste nous reçois aussi intimement qu’Il reçoit Son propre Fils. Pourquoi ? A cause de notre union spirituelle avec Christ. A travers sa crucifixion et sa résurrection, Jésus nous a fait un avec le Père. “afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous… moi en eux, et toi en moi” (Jean 17: 21 et 23).

Pour dire les choses simplement, nous sommes maintenant de la famille – un avec le Père et un avec le Fils. Nous avons été adoptés, avec les pleins de droits de l’héritage, comme tous les enfants. Cela implique que toute la puissance et les ressources du Ciel sont disponibles pour nous – à travers Christ. Et, parce que nous sommes revêtus du statut de Fils, nous savons que nos requêtes sont aussi entendues par le Père. Il répond à nos demandes, comme Il répond à celles du Fils.

Quelle autorité incroyable nous avons reçu quand nous prions dans le nom de Jésus.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

 

 

Messages écrits

Vivre une vie sous l’examen de la Parole de Dieu – David Wilkerson

Esdras 7.10.jpg

Vivre une vie sous l’examen
de la Parole de Dieu
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 20.11. 2018

Quand je lis les exploits des hommes de Dieu dans l’Ancien Testament, mon cœur brûle. Ces serviteurs étaient tellement chargés de la cause de Dieu qu’ils ont accompli des œuvres puissantes qui stupéfient les chrétiens d’aujourd’hui.

Un de ces hommes était Esdras : un homme de Dieu qui a éveillé sa nation toute entière à Dieu. L’Écriture dit que Dieu avait Sa main sur Esdras et Esdras a attesté : “Fortifié par la main de l’Éternel, mon Dieu, qui était sur moi” (Esdras 7:28). Dieu a étendu la main, enveloppé Esdras et l’a transformé en un homme différent.

Pourquoi Dieu a-t-Il fait cela ? Il y avait des centaines de scribes en Israël à l’époque et ils avaient tous reçu ce même appel d’étudier et d’expliquer la Parole de Dieu au peuple. L’Écriture nous donne la réponse : “Car Esdras avait appliqué son cœur à étudier et à mettre en pratique la loi de l’Éternel, et à enseigner au milieu d’Israël les lois et les ordonnances” (Esdras 7:10). Esdras a pris la décision de chercher la Parole de Dieu par-dessus tout et d’y obéir. Et il ne s’est jamais détourné de cette décision.

Esdras n’a pas vécu une expérience surnaturelle qui l’a amené à aimer les Écritures. Dieu ne lui a pas dit : “Tu vas conduire 50 000 personnes à la repentance et accomplir Mon œuvre, mais pour cela tu vas avoir besoin de puissance, de force, de pureté et d’autorité spirituelle. Ces choses ne s’obtiennent qu’en connaissant et en obéissant à Ma Parole. Demain, tu vas te réveiller avec une faim grandissante d’étudier Ma Parole.”

Non, ce n’est pas du tout comme cela que les choses se sont passées. Esdras s’appliquait à connaître les Écritures longtemps avant que Dieu ne place Sa main sur lui. Il s’est disposé à se laisser examiner par la Parole, à être lavé par elle et, en conséquence, Dieu l’a oint.

Bien-sûr, l’onction de Dieu est surnaturelle, mais Il pose Sa main sur ceux qui se dévouent entièrement à la connaissance et à l’obéissance à Sa Parole. C’est là que l’onction commence. Personne ne peut espérer un attouchement de Dieu s’il n’est pas passionné par l’Écriture.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

 

Messages écrits

La promesse de puissance en Christ -David Wilkerson

Jean 16.23-24

La promesse de puissance
en Christ
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 16.11. 2018

Alors que Jésus passait Ses dernières heures avec Ses disciples, Il leur a dit : “En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom” (Jean 16:23). Ensuite, Il est allé plus loin : “Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite” (16:24).

Quelle déclaration incroyable ! Quand cette scène a eu lieu, Christ avertissait Ses disciples qu’Il allait partir et qu’Il ne les verrait pas pendant un moment. Mais dans le même temps, Il leur assure qu’ils ont accès à toutes les bénédictions du Ciel. Tout ce qu’ils avaient à faire, c’était de demander en Son nom.

Si l’on considère toute la puissance et les ressources que nous avons en Christ, la plupart des croyants n’ont pratiquement rien demandé en Son nom. Les paroles que Christ a prononcées pour Ses disciples m’ont convaincu : “Jusqu’à présent, vous n’avez rien demandé en mon nom.” Voilà ce qui, d’après moi, attriste le cœur de Dieu plus que tous les péchés de la chair combinés. Notre Seigneur est attristé par le manque de foi grandissant en Ses promesses– par les doutes qui ne cessent de croître quant à Sa réponse aux prières et par un peuple qui réclame de moins en moins de la puissance qui est en Christ.

Le monde n’a jamais connu un temps où il y a davantage de besoins. Pourtant, il y a de moins en moins de demandes dans le nom de Jésus et, alors que les jours passent, les chrétiens demandent de moins en moins au Seigneur. Ils sont effrayés de sortir des sentiers battus, souvent à cause de l’incrédulité.

Il est étonnant de voir à quel point l’Église se réfère fidèlement au nom de Christ. Nous le louons, le bénissons, nous chantons “la merveilleuse puissance qui accompli des prodiges dans le nom du Seigneur.” Mais nous ne nous approprions pas la puissance qui est en Son nom.

Bien-aimé, nous devons prendre position en Christ et nous emparer de la Parole de Dieu. Ses promesses sont les armes de notre guerre et elles deviendront puissantes entre nos mains quand nous nous en emparerons.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

 

Messages écrits

Que se passe-t-il quand l’incrédulite s’installe? – David Wilkerson

Hébreux 3.12-13.jpg

Que se passe-t-il
quand l’incrédulite s’installe?
Par David Wilkerson
(1931-2011)

Le  15.11. 2018

“N’endurcissez pas vos cœurs, comme lors de la révolte, le jour de la tentation dans le désert, où vos pères me tentèrent pour m’éprouver, et ils virent mes œuvres pendant quarante ans. Aussi je fus irrité contre cette génération, et je dis : Ils ont toujours un cœur qui s’égare. Ils n’ont pas connu mes voies. Je jurai donc dans ma colère: Ils n’entreront pas dans mon repos !” (Hébreux 3:8-11).

Quelle raison est donnée pour expliquer pourquoi le peuple de Dieu ne pourra pas entrer dans Son repos ? Était-ce à cause de l’adultère, de la convoitise, de l’ivresse ? Non, c’était uniquement à cause de l’incrédulité. Nous avons là une nation qui a vu pendant quarante ans des miracles, des prodiges que Dieu a accomplis en leur faveur. En fait, aucun autre peuple sur Terre n’avait jamais été aussi aimé, aussi choyé.

Ils ont reçu révélation après révélation de la bonté de Dieu. Ils entendaient régulièrement une parole et une révélation fraîche par la bouche de Moïse, leur chef et leur prophète et, pourtant, ils n’ont jamais mélangé ces paroles avec de la foi. C’est pour cette raison que l’entendre ne leur a jamais fait de bien. Au milieu de toutes ces bénédictions, ils n’avaient toujours pas confiance en la fidélité de Dieu et, avec le temps, l’incrédulité s’est installée.

Bien-aimé, l’incrédulité est la racine qui se cache derrière l’endurcissement du cœur. L’Écriture poursuit : “Et contre qui Dieu fut-il irrité pendant quarante ans, sinon contre ceux qui péchaient, et dont les cadavres tombèrent dans le désert ?” (Hébreux 3:17). L’incrédulité du peuple a attisé la colère de Dieu contre eux ; bien plus, elle les a endurcis et entraînés dans une spirale d’incrédulité : “Prenez garde, frères, que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant. Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu’on peut dire : aujourd’hui ! Afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché” (3:12-13).

L’incrédulité est également la racine de toute amertume, rébellion et refroidissement. C’est pour cette raison qu’Hébreux 3 s’adresse à des croyants. Tu peux être sauvé, rempli du Saint-Esprit et marcher dans la sainteté devant Dieu, et être tout de même coupable d’incrédulité. Il est très important d’accepter Sa puissance surnaturelle par la foi et de dire avec confiance : “Fais-le encore, Seigneur. Et que Ta force soit parfaite dans ma faiblesse.”

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

Si seulement tu en appelais a lui – David Wilkerson

Tu n’as pas besoin d’être isolé.jpg

Si seulement
tu en appelais a lui
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 9.11. 2018

Dans les premières années de l’Église, une grande persécution a eu lieu. Durant cette période affreuse, l’apôtre Jean a été fait prisonnier et envoyé à Rome, avant d’être banni sur l’île de Patmos pour y mourir. Patmos était une petite île désolée habitée seulement par d’autres prisonniers exilés là-bas.

Quand Jean a débarqué sur Patmos, il s’est retrouvé coincé, rejeté, isolé. Il a écrit plus tard : “J’étais dans l’île appelée Patmos, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus” (Apocalypse 1:9).

Pourquoi Jean, un disciple de Jésus, avait-il subi une telle sentence ? Et pourquoi Rome, la puissance qui régnait sur le monde, souhaitait-elle si désespérément l’isoler de la civilisation ? De toute évidence, Rome le considérait comme une menace parce qu’il était à la fois renommé parmi les Juifs et les païens.

A présent, les gens regarderaient Jean et ne verraient qu’un échec. S’il était mesuré selon les standards de succès de notre époque, il serait considéré comme moins que rien : il n’avait plus de congrégation, plus d’église, plus d’argent, plus de véhicule, plus de maison, plus de vêtements décents.

Mais comme nous aurions tort ! Une chose incroyable est arrivée à Jean après quelques jours passés sur Patmos. Il a pris une décision qui a impacté l’Eglise toute entière pour l’éternité. Pour dire les choses simplement, Jean est mort à tous ses plans et à tous ses projets de ministère. Pour autant qu’il l’ait su, son exil sur Patmos était définitif, mais il a décidé d’adorer Dieu. “Je vais marcher dans l’Esprit et me consacrer à chercher la face de Dieu. Maintenant, j’ai le temps d’apprendre à Le connaître comme jamais auparavant.”

La vie de Jean s’est réduite à un seul objectif : Jésus Christ et Lui-seul. Et il a dit, en substance : “Tout ce dont j’ai besoin, c’est de la prière, de l’adoration et de la communion avec mon Seigneur.” C’est là-bas, sur Patmos, que Jean a appris à être dépendant de la voix du Saint-Esprit. Et la bonne nouvelle, c’est que plus tard, Jean a retrouvé la liberté et ses écrits sont devenus une lumière ointe pour le monde.

Tu n’as pas besoin d’être isolé pour te donner pleinement à la communion avec le Seigneur. Dieu te rencontrera là où tu es, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, si seulement tu en appelles à Lui.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Messages écrits

Des serviteurs touchés par Dieu – David Wilkerson

Le Seigneur cherche aujourd_hui

Des serviteurs touchés
par Dieu
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 8.11. 2018

Daniel a témoigné : “Et voici, une main me toucha, et secoua mes genoux et mes mains” (Daniel 10:10). Le terme utilisé ici pour “toucher” signifie saisir violemment. Daniel dit en fait : “Quand Dieu a placé Sa main sur moi, cela m’a fait tomber face contre terre. Son attouchement m’a rempli d’un sentiment d’urgence pour Le chercher de tout mon être.”

Les serviteurs touchés par Dieu ont une relation intime avec le Seigneur. Ils reçoivent des révélations qui viennent du Ciel et profitent d’une marche avec Christ que peu d’autres connaissent. Quand Dieu touche la vie de quelqu’un, cette personne tombe souvent à genoux et devient une personne de prière, conduite à rechercher le Seigneur. Je me demande souvent pourquoi Dieu ne touche que certaines personnes avec ce sentiment d’urgence. Pourquoi certains serviteurs deviennent-ils des chercheurs affamés alors que d’autres personnes fidèles poursuivent simplement leur chemin ?

Daniel, un serviteur dévoué, a été touché par Dieu d’une façon surnaturelle. Il y avait de nombreuses autres personnes bonnes et pieuses, qui servaient le Seigneur, à l’époque de Daniel. Cela inclut Shadrak, Meshak et Abed-Nego, et dix mille autres Israélites qui avaient gardé la foi bien qu’esclaves à Babylone.

Alors, pourquoi Dieu a-t-Il posé Sa main sur Daniel et l’a-t-Il touché comme Il l’a fait ? Pourquoi cet homme a-t-il été capable de voir et d’entendre des choses que personne d’autre n’avait jamais ni vu ni entendu ? “Moi, Daniel, je vis seul la vision, et les hommes qui étaient avec moi ne la virent point” (Daniel 10:7). La vision que Daniel a vue était Jésus Lui-même, clair et vivant. En fait, c’était la même vision que celle reçue par Jean sur l’île de Patmos (voir Apocalypse 1:13-15).

Le Seigneur s’est révélé Lui-même à Daniel de cette façon parce que ce jeune homme était consumé de la passion de connaître le cœur de Dieu. De plus, Dieu avait décidé qu’il était temps de délivrer un message à l’humanité perdue et Il avait besoin d’une voix pour délivrer Son message.

Le Seigneur cherche aujourd’hui ceux qui sont consumés du désir de Le connaître et qui pleurent sur la condition morale de notre société – tout en attendant avec impatience la venue de Christ.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

 

Messages écrits

Quand Dieu nous appelle à agir. – David Wilkerson

Quand nous affrontons nos propres crises

Quand Dieu
nous appelle à agir.
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 7.11. 2018

Tu as entendu parler de la prière de la foi, mais je crois qu’il existe une image miroir de cette prière qui est basée sur la chair – la prière de l’incrédulité. Une telle prière est totalement inacceptable pour Dieu. En fait, l’Écriture dit que c’est un péché à Ses yeux.

Moïse, un homme saint, un homme de prière, qui avait suivi l’appel de Dieu à chacun de ses pas, a traversé une crise. Les Israélites étaient pris en chasse par le Pharaon et il n’y avait aucun espoir de s’échapper, sauf à travers la Mer Rouge. Moïse savait dans son cœur que cette crise était voulue par Dieu et, pourtant, les cris paniqués de centaines de milliers de personnes résonnaient à ses oreilles. Alors, il s’est rendu sur une colline isolée et a bruyamment déversé son cœur dans la prière. Dieu n’a pas bien pris ses pleurs qui ont duré toute la nuit, parce qu’ils étaient la preuve d’une racine d’incrédulité dans son cœur.

Je doute que tu aies jamais entendu le Seigneur te dire : “Arrête de pleurer à genoux et lève-toi.” Pourtant, le Seigneur a bien repris Moïse : “Pourquoi ces cris ?” (Exode 14:15). Le sens littéral de ce verset en hébreux est : “Pourquoi hurles-tu après moi ?”

Pourquoi Dieu dit-Il cela à Moïse ? Parce que quand Dieu a appelé Moïse à délivrer Israël, Il a promis de Lui donner une voix que les gens écouteraient (voir Exode 3:18). Mais Moïse a répondu avec incrédulité. “Voici, ils ne me croiront pas, et ils n’écouteront pas ma voix. Mais ils diront : L’Éternel ne t’est pas apparu” (4:1).

Réfléchis un peu à quel point l’incrédulité de Moïse était insensée. Par la puissance de Dieu, il avait déjà accompli des choses incroyables et, plus tard, il va expérimenter une intimité face à face avec Dieu. Mais ici, au bord de la Mer Rouge, il a hésité avec incrédulité et Dieu lui a ordonné : “Prends une autorité spirituelle sur cette crise et vas de l’avant par la foi. Dans quelques heures, vous serez en train de danser de joie.”

Quand nous affrontons nos propres crises, nous pouvons nous convaincre que la prière est la chose la plus importante que nous puissions faire. Mais un temps vient où Dieu nous appelle à agir, à obéir à Sa Parole dans la foi, pour ne pas que nos prières finissent par montrer de l’incrédulité.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Messages écrits

Pourrir le lot entier – David Wilkerson

Hébreux 13.20-21.jpg

Pourrir le lot entier
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le  2.11. 2018

“Que le Dieu de paix, qui a ramené d’entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d’une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus, vous rende capables de toute bonne œuvre pour l’accomplissement de sa volonté, et fasse en vous ce qui lui est agréable, par Jésus-Christ, auquel soit la gloire aux siècles des siècles !” (Hébreux 13:20-21).

Quelle joie d’être entouré de gens qui ont le parfum que l’on a quand on passe du temps avec Jésus et qui vivent une vie semblable à celle de Christ. Comme Paul, ces saints ont le désir d’être dans la présence de Christ. Ils ont une faim d’obtenir de plus en plus d’intimité avec Lui et ils répandent Son amour et Sa sainteté.

De telles personnes se réjouissent de la vie mais évitent aussi les conversations vaines. Elles vivent pleinement séparées des choses de ce monde et la faveur de Dieu est évidente dans leur vie et leur famille. Certaines peuvent être pauvres matériellement mais leur vie est pleinement bénie par le Seigneur.

Ne te méprends pas sur ce que je dis : ces croyants traversent des périodes d’épreuves difficiles mais, comme Paul, même s’ils peuvent être abattus, ils ne sont pas détruits. Et ils n’abandonnent jamais ! Ils sont déterminés à terminer leur marche de foi et de service d’une façon qui plaise à Dieu.

Mais Satan est déterminé à placer dans ta vie des choses qui vont entraver ton entrée dans l’abondance de la bénédiction de Christ. Paul le savait et il a dit aux Galates : “Vous couriez bien : qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d’obéir à la vérité ? Cette influence ne vient pas de celui qui vous appelle. Un peu de levain fait lever toute la pâte” (Galates 5:7-9). En d’autres termes : “Qu’y a-t-il dans ta vie qui t’empêche d’entrer dans la pleine bénédiction de Christ ?”

C’est un bon avertissement pour nous, aujourd’hui. De nombreux chrétiens qui ont été à une époque puissamment utilisés par Dieu ont permis à certaines choses de pénétrer dans leur vie et ils ont fait la paix avec ce compromis. Sois attentif à ne laisser entrer aucun péché qui pourrait être comme un peu de levain qui pourrit le lot entier.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Messages écrits

Bien joué ! – David Wilkerson

bienjoué

Bien joué !
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 1.11. 2018

Dans sa lettre aux Éphésiens, Paul presse tout le monde de rechercher la pleine mesure des bénédictions de l’évangile de Christ. “Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ… Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ…Et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu” (Éphésiens 4:7 et 13, 3:19).

Note le mot “plénitude” dans ces passages. Le mot grec utilisé par Paul signifie “achever la tâche de remplir entièrement.” Voilà la tâche que Dieu nous a donnée : poursuivre la plénitude des bénédictions de Christ dans notre vie.

Considère la mesure incroyable des bénédictions de Christ dans la vie de Paul, cet homme qui a reçu des révélations de la part de Jésus Lui-même. Bien sûr, Paul savait qu’il n’avait pas atteint la perfection, mais il savait aussi, sans le moindre doute, que rien dans sa vie n’empêchait la bénédiction de Christ de couler.

C’est pour cette raison que Paul pouvait dire : “Je sais qu’en allant vers vous, c’est avec une pleine bénédiction de Christ que j’irai” (Romains 15:29). Il avait une sainte confiance dans sa marche avec Christ. Il clamait : “C’est pourquoi je m’efforce d’avoir constamment une conscience sans reproche devant Dieu et devant les hommes” (Actes 24:16. Il disait, en substance : “Ma vie est un livre ouvert devant le Seigneur. Je n’ai pas de péché caché dans mon cœur et Il n’a aucune controverse avec moi. Sa bénédiction est un flot continuel de révélations : quand je prêche, vous n’entendez pas les paroles des hommes, vous entendez les paroles qui viennent du cœur de Dieu.

Tu vois, la plénitude de la bénédiction de Christ ne concerne pas les biens matériels. Bien qu’une bonne santé et des ressources terrestres soient des bénédictions qui proviennent de la main généreuse de Dieu, Paul parle d’une bénédiction bien plus grande : l’approbation de Dieu – Son “Bien joué !”

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

 

Messages écrits

Fixer quotidiennement nos regards sur Jesus – David Wilkerson

2 Corinthiens 3.18

Fixer quotidiennement
nos regards sur Jesus
Par David Wilkerson

(1931-2011)

Le 31.10. 2018

Paul parle d’un certain appel qu’ont reçu tous les chrétiens. Ce ministère ne requiert aucun don ni talent particulier. Il doit être exécuté par tous ceux qui sont nés de nouveau. En fait, ce ministère est le premier appel de tout chrétien. Tout le reste doit en découler parce qu’aucun service ne peut plaire à Dieu à moins d’être né de cet appel.

Je parle du ministère de contempler la face de Christ. Paul dit : “Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur” (2 Corinthiens 3:18). Que signifie “contempler la gloire du Seigneur” ? Paul parle d’une adoration fidèle et concentrée – un temps donné à Dieu pour simplement le contempler. L’apôtre ajoute rapidement : “C’est pourquoi, ayant ce ministère” (4:1). Paul dit clairement que contempler la face de Christ est un ministère auquel nous devons nous dévouer.

Le terme grec pour “contempler” est une expression forte : elle n’indique pas seulement de jeter un regard, mais de “fixer les regards.” Elle signifie : “Avant de faire quoi que ce soit d’autre ou d’essayer d’accomplir quelque chose, je dois d’abord être dans la présence de Dieu.”

De nombreuses personnes interprètent mal l’expression “contempler comme dans un miroir” (3:18). Elles pensent que l’image du visage de Jésus leur est renvoyée. Mais Paul parle d’un regard intense et concentré, comme si on essayait de voir quelque chose plus clairement à travers une vitre. Nous devons “fixer notre regard” de cette façon, en étant déterminé à voir la gloire de Dieu sur le visage de Christ. Nous devons nous isoler avec Lui et communier avec Lui avec une telle dévotion que nous en sommes transformés.

Paul continue dans 2 Corinthiens 3:18 : “nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.” En étant dans la présence de Christ, nous sommes transformés par l’œuvre de l’Esprit. Comme il est merveilleux de savoir que le Saint-Esprit va travailler en nous pour permettre au caractère de Christ de grandir en nous quand nous nous concentrons sur Lui.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse